Cérébrolésion : le colloque Resaccel 42 sur un air européen

Le réseau d’accompagnement des personnes cérébrolésées de la Loire, Resaccel 42, organisait son troisième colloque annuel jeudi 2 avril au soir, avec la présence exceptionnelle de Jean-François Chossy, ancien député et rapporteur de la loi sur l’égalité des chances de 2005, et de deux représentants du centre bruxellois de la Braise, spécialiste de la lésion cérébrale.

Environ 90 personnes se sont massées dans l’amphithéâtre de l’IREIS à Firminy (Institut Régional et Européen des métiers de l’Intervention Sociale Rhône-Alpes), dont quelques dizaines d’étudiants, pour assister, trois heures durant, au colloque organisé par Resaccel 42.

C’est Jean-François Chossy qui a ouvert le bal en faisant un état des lieux du regard de la société sur le handicap, dix ans après la loi de 2005 qu’il a lui-même rédigée en tant que député de la Loire. Des propos pleins d’enthousiasme et de sagesse, sans paradoxe aucun, pour ensuite transmettre le micro à plusieurs structures, dont IMC Loire et L’Adapt Rhône notamment, qui ont partagé leur connaissance de la cérébrolésion et de l’accompagnement de jour.

Le centre belge de la Braise faisait l’honneur à l’assemblée d’être présent pour clore les débats par l’intermédiaire de Christine Croisiaux et Bernard De Roover, respectivement directrice et président, qui ont partagé le mode de fonctionnement de leur structure et les particularismes du secteur médico-social en Belgique. Un témoignage captivant qui a permis de mettre en exergue le perpétuel désir d’innovation et d’excellence du centre de la La Braise dans l’accompagnement des personnes cérébrolésées mais également des aidants proches.

La thématique des aidants proches a d’ailleurs tellement plu qu’une petite dizaine de protagonistes professionnels issues de divers établissements de la Loire, s’est retrouvée le lendemain matin dans les locaux de l’AREPSHA-CREPSE pour poursuivre le débat lors d’une matinée consacrée à l’échange de pratiques avant qu’un déjeuner convivial ne vienne conclure ces deux jours très enrichissants au niveau professionnel de la meilleure des manières.

Les directions des deux établissements que sont La Braise et l’AREPSHA-CREPSE n’ont d’ailleurs pas manqué de se donner rendez-vous pour une rencontre ultérieure qui marque peut-être le début d’un partenariat aux allures européennes…

>>> Cliquez ici pour visualiser l’ensemble de l’album-photos

20150403_100421_resized 20150403_100403_resized 20150403_100347_resized 20150402_194419_resized 20150402_174918_resized 20150402_174609_resized 20150402_174554_resized20150402_174529_resized

Ueros

 

Retrouvez toutes les informations concernant L’Unité d’Evaluation et d’Orientation Sociale et /ou professionnelle pour personnes cérébro lésées en cliquant sur  fiche-formation-UEROS-

 

 

 

 

Réseau Loire Resaccel

Logo-resaccel
Le CREPSE est adhérent au Réseau régional de Soins et d’Accompagnement des personnes Cérébrolésées en Rhône-Alpes (Resaccel), et au réseau Loire (42).
Les objectifs de ces réseaux sont multiples :
• Prendre en compte les besoins spécifiques des personnes cérébrolésées acquises
(suite de traumatismes craniens, de tumeurs cérébrales, d’accidents vasculaires cérébraux, d’encéphalite…)
• Favoriser l’accès aux soins adéquats.
• Favoriser la continuité et l’interdisciplinarité des prises en charge sanitaires, médico-sociales et sociales d’établissements et de ville, au sein d’actions de proximité départementales.
• Favoriser la formation et l’information des patients, de leurs familles et des professionnels
• Contribuer à la coordination par la concertation avec et entre les différents intervenants impliqués
• Impulser, participer et promouvoir des projets de recherche épidémiologique, clinique et sociale.
Visitez le site du réseau Rhône-Alpes : www.resaccel.fr
Renseignements : contact-loire@resaccel.fr

 

la-braise>>> Lien vers le site du centre bruxellois de La Braise, spécialiste de la lésion cérébrale acquise, et partenaire de l’AREPSHA-CREPSE : www.labraise.org
La Braise regroupe actuellement plusieurs structures : un centre de jour qui accueille 36 personnes ; un service d’accompagnement qui suit une quarantaine d’adultes à domicile ; un centre de réadaptation cognitive qui assure une prise en charge intensive d’une dizaine d’adultes traumatisés crâniens ou victimes d’AVC ; un service répit pour les personnes cérébrolésées en situation de grande dépendance et leur entourage.
Reconnu au niveau international, La Braise constitue un modèle de référence en matière de prise en charge à long terme des adultes cérébrolésés.
Les représentants de La Braise sont notamment intervenus lors du colloque 2015 organisé par Resaccel 42.