Version revue et enrichie de la brochure de l’AREPSHA-CREPSE

Il s’agissait de l’un des gros chantiers de ce premier semestre 2015 : revoir intĂ©gralement le contenu de la brochure de l’AREPSHA-CREPSE, d’une part pour l’actualiser, et d’autre part pour enrichir la prĂ©cĂ©dente version qui comportait dĂ©jĂ  28 pages. Depuis juin 2015, la nouvelle mouture en comporte dĂ©sormais 32 et fait office de vĂ©ritable guide.

L’ensemble des textes ont Ă©tĂ© revus, corrigĂ©s et rĂ©actualisĂ©s, sans compter l’apparition de nouveaux visuels qui sont venus enrichir le document et quatre pages ont donc Ă©tĂ© ajoutĂ©es avec l’ajout de thĂ©matiques importantes : la labellisation APP (Atelier de PĂ©dagogie PersonnalisĂ©e), le Dispositif 3A, l’alternance, la formation Agent Technique de DĂ©chèterie, le nouveau projet d’Ă©tablissement en cours d’Ă©laboration, les formations de droit commun proposĂ©es aux employeurs, l’Ă©valuation externe, etc.

Et vous trouverez en page 29 un schĂ©ma reprĂ©sentant l’organisation des dispositifs de formation au sein de l’AREPSHA-CREPSE ou comment comprendre en un coup d’oeil l’éventail des possibilitĂ©s qu’offre notre Ă©tablissement. Il Ă©tait rĂ©clamĂ© depuis longtemps, le voilĂ  !

Pour consulter la brochure en PDF basse définition, merci de cliquer ICI

Bonne lecture !

La confidentialitĂ© n’a (presque) plus de secret pour nos professionnels

20141006_091847 Dans la droite lignĂ©e des thĂ©matiques chères aux salariĂ©s du CREPSE que sont le droit des usagers, la contractualisation de leur parcours, les bonnes pratiques professionnelles ou encore la bientraitance, la totalitĂ© des membres du personnel de l’Ă©tablissement s’est rĂ©uni lundi 6 octobre 2014 en sĂ©minaire pĂ©dagogique, sous l’impulsion de la direction, pour Ă©voquer la question de la confidentialitĂ©.

C’est une matinĂ©e riche en informations et en exemples concrets que le groupe de travail (composĂ© de cinq salariĂ©s volontaires) prĂ©posĂ© Ă  la prĂ©paration de ce sĂ©minaire sur le thème de la confidentialitĂ© a offert Ă  l’ensemble des professionnels de l’Ă©tablissement. L’intĂ©gralitĂ© des salariĂ©s Ă©tait en effet conviĂ© car la thĂ©matique est transversale et touche toutes les Ă©quipes : mĂ©dicales et pĂ©dagogiques bien sĂ»r, mais aussi administratives et celles garantes de l’hygiène, du gardiennage et plus largement de la qualitĂ© de vie de l’Ă©tablissement.

Des témoignages et questionnaires

Après une prĂ©sentation succincte des travaux Ă©laborĂ©s par l’Ă©quipe en charge de la thĂ©matique, qui a notamment fait appel Ă  des tĂ©moignages de partenaires extĂ©rieurs et des questionnaires auprès du personnel et des usagers pour Ă©tayer leurs propos et vĂ©rifier leur satisfaction (excellente par ailleurs !), c’est un intervenant spĂ©cialiste de la question qui a pris le micro trois heures durant.

C’est donc Jacques Honnorat, avec 29 ans d’expĂ©rience dans le secteur mĂ©dico-social et sanitaire, qui a parfaitement balayĂ© l’ensemble des termes que recouvre la confidentialitĂ© au sens large. Pour rĂ©pondre Ă  l’interrogation principale de la matinĂ©e : « Comment et Ă  qui divulguer des informations sur un usager dans le cadre du secret professionnel partagĂ© afin de respecter la lĂ©gislation mais Ă©galement en garantissant l’accompagnement le plus optimal possible ? »

Vaste question qui n’a pas pas trouvĂ© de rĂ©ponse dogmatique mais qui a eu le mĂ©rite d’ouvrir le dĂ©bat et de jalonner diffĂ©rentes notions primordiales telles que la confiance, le respect, le secret mĂ©dical, le devoir de rĂ©serve, l’Ă©thique, l’information partagĂ©e, la dĂ©ontologie, les prĂ©cautions d’usage ou le secret.

Un Ă©quilibre fragile

Tout est finalement question d’Ă©quilibre mais il a bien Ă©tĂ© rappelĂ© que l’accueil est le premier rendez-vous de l’usager en situation de handicap avec l’Ă©tablissement et que son intĂ©gration rĂ©ussie et la bonne comprĂ©hension de ses droits en son sein dĂ©pend en prioritĂ© du bon dĂ©roulement de ce moment privilĂ©giĂ©.

Comme la bientraitance, la contractualisation du parcours ou les droits des usagers, le respect de la confidentialitĂ© fait en tous les cas plus que jamais, après ce sĂ©minaire spĂ©cifique, l’objet de toutes les attentions de la part des professionnels de l’AREPSHA-CREPSE.

20141006_091935

20141006_091912

20141006_091847

L’AREPSHA-CREPSE certifiĂ© NF Service RĂ©adaptation Professionnelle

Suite Ă  l’examen du rapport d’audit d’octobre 2013 et après l’Ă©tude administrative et technique du dossier de l’Ă©tablissement, l’AREPSHA-CREPSE s’est officiellement vu dĂ©livrer la certification NF Service RĂ©adaptation Professionnelle par Afnor Certification en janvier 2014.

Cette dernière concerne tous les centres de Préorientation et de Rééducation Professionnelle et atteste de la performance, de la qualité, du sérieux et de la fiabilité des services. La marque NF 370-V3 est la garantie qualité des prestations liées à une situation de handicap.

> Les engagements et services concernés (caractéristiques certifiées) :
– Accueil
– Informations fournies
– Accompagnement mĂ©dico-psycho-social et pĂ©dagogique des personnes en situation de handicap
– Orientation
– Formation
– Analyse de la satisfaction

> Les services concernés
Les services des Centres de réadaptation professionnelle (CRP) et des Centres de Pré-Orientation (CPO).

> Normes et documents associés
Les caractéristiques de la certification NF Service « Réadaptation Professionnelle » sont basées sur les normes NF X50-780-1 et NF X50-780-2, révisées en 2010.
La norme identifie, comme client principal, la personne bénéficiaire, mais aussi les CDAPH et les entreprises.
Elle distingue deux dimensions :
– la dimension « mĂ©dico-psycho-sociale »,
– la dimension « orientation / formation / insertion professionnelle ».
La dimension « formation » est traitée dans les normes de la formation : NF X 50-760 et NF X 50-761.

Un audit de renouvellement (pour 3 ans) a été réalisé en septembre 2019 par Afnor Certification pour vérifier la continuité de la qualité de nos services et le respect des engagements pris au regard desdits référentiels.

L’établissement tout entier se félicite de cette certification qui valide les pratiques de nos professionnels, conforte la vision stratégique de la direction et atteste enfin, vis-à-vis de notre environnement, du bien-fondé et de l’intérêt de nos missions pour les usagers, placés au cœur du dispositif.

Nous nous engageons ainsi au quotidien Ă  mettre Ă  disposition de l’ensemble de nos publics (usagers, entreprises, partenaires, MDPH, CDAPH, etc.) le maximum de sĂ©rieux et de qualitĂ© dans les prestations et services rendus.

La norme Afnor concernant la rĂ©adaptation professionnelle a Ă©tĂ© Ă©laborĂ©e conjointement par les acteurs des services centraux de l’État, des organismes de sĂ©curitĂ© sociale, de l’Agefiph, des associations gestionnaires d’établissements, des associations de personnes bĂ©nĂ©ficiaires, d’entreprises et des professionnels de Centres de PrĂ©orientation et de Centres de RĂ©Ă©ducation Professionnelle.

Les normes sont des instruments de la qualitĂ©. Ce sont des rĂ©fĂ©rentiels qui spĂ©cifient les caractères d’un service. La certification permet d’attester qu’une organisation applique des dispositions conformes Ă  des caractĂ©ristiques prĂ©cises pour satisfaire ses clients, garantir la rĂ©pĂ©titivitĂ© des rĂ©ponses apportĂ©es et amĂ©liorer sa qualitĂ©. Tous les ans, les Ă©tablissements certifiĂ©s font l’objet d’audits externes pour vĂ©rifier la tenue des engagements de service et la conformitĂ© Ă  la norme NF.

> Consultez le site Internet d’Afnor Certification

 

Sans titre-1

Tous les feux sont au vert pour le grand projet de rénovation des bâtiments

Dans le cadre de son projet d’établissement 2010-2015, l’AREPSHA-CREPSE avait acté une vaste restructuration de ses bâtiments avec un début des travaux prévu dès 2015.

Ce projet, qui mobilisera de lourds moyens, vient de recevoir un soutien important avec l’acceptation dans sa totalitĂ© de son PAI (plan d’aide Ă  l’investissement) par la CNSA (Caisse nationale de solidaritĂ© pour l’autonomie des personnes âgĂ©es et des personnes handicapĂ©es).
Après l’annonce de la participation au projet de l’ARS (Agence RĂ©gionale de SantĂ©), la dernière condition pour la mise du projet est dĂ©sormais acquise.

L’AREPSHA-CREPSE va dès lors pouvoir engager la phase prĂ©-opĂ©rationnelle avec le lancement d’un concours d’architecte dans les premiers mois de cette annĂ©e 2014.
Un cahier des charges du concours, répondant aux exigences du code des marchés publics, sera mis en ligne dans les prochaines semaines.

L’annĂ©e 2014 s’ouvre donc sous les meilleurs auspices et l’ensemble de la direction et du personnel est heureux de vous faire partager ces avancĂ©es qui favoriseront Ă  la fois l’efficacitĂ© et la souplesse de travail, le confort et le bien-ĂŞtre de tous, en particulier des usagers, et garantiront la sĂ©curitĂ©. Sans oublier le gain d’Ă©nergie(s) et la performance en matière de dĂ©veloppement durable.