Le dispositif de rééducation professionnelle

LE DISPOSITIF DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE : LA CLÉ D'UNE RECONVERSION PROFESSIONNELLE PERTINENTE

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

> UN DROIT ACCESSIBLE À TOUS
Toute personne reconnue en qualité de travailleur handicapé (RQTH) par la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) peut accéder à la Rééducation Professionnelle, quel que soit son statut :
> Demandeur d’emploi
> Salarié(e) en activité (l’accord
de l’employeur sera alors obligatoire)
> Salarié(e) en arrêt maladie (ALD)

> UNE MISSION COMMUNE
L’objectif principal des Centres de Rééducation Professionnelle (il en existe plus d’une centaine en France – www.fagerh.fr) est de permettre la reconversion professionnelle des personnes en situation de handicap suite à un accident de la vie, un accident de travail ou une maladie.
Les actions de la Rééducation Professionnelle passent par des dispositifs de formation, de Préorientation et d’accompagnement médico-social adaptés qui garantissent les meilleures chances d’insertion professionnelle.

> OBJECTIF EMPLOI
Des formations en lien continu avec le marché du travail pour un accompagnement durable vers l’emploi

> LES ATOUTS DE LA RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE
Pendant sa formation, l’usager bénéficie du statut de stagiaire de la formation professionnelle. À ce titre, sa formation est financée par les organismes de Sécurité Sociale. Le stagiaire de la Rééducation Professionnelle bénéficie en outre pendant sa formation d’une rémunération comprise entre 652 et 1932 € nets par mois en fonction de son antériorité professionnelle.
L’hébergement sur place (54 chambres) est également financé par les organismes d’Assurance Maladie.

> LES MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE
Le droit à la réadaptation (Art. L323-15 du Code du travail) est ouvert à tout assuré social par l’Assurance-maladie, lorsque son état de santé ne lui permet plus d’exercer son métier d’origine. Sa mise en œuvre s’entend par la construction d’un projet, la reconversion professionnelle et le retour vers l’emploi, qui peut couvrir les champs suivants :
– la Préorientation
– la formation qualifiante et/ou diplômante avec un titre professionnel du ministère du Travail à la clé
– des actions de remise à niveau
– des actions de réentraînement au travail
– des actions de Préparatoire à l’emploi ou à la formation
– des actions d’insertion professionnelle

> LA PLURIDISCIPLINARITÉ, UNE RICHESSE
Les CRP prônent l’individualisation des parcours.
Ils offrent en outre aux usagers un accompagnement pédagogique, administratif, médical, psychologique et social performant car pluridisciplinaire.

> DES LIENS CONSTANTS AVEC PARTENAIRES ET ENTREPRISES
En amont comme pendant et après le parcours de la personne au sein du CRP, des liens forts sont entretenus avec les différents partenaires de terrain et les entreprises afin d’entretenir au maximum les conditions d’un retour à l’emploi pérenne.

> COMMENT INTÉGRER CE DISPOSITIF ?
Afin de bénéficier de l’offre de la Rééducation Professionnelle, les usagers doivent disposer d’une orientation de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées – MLA dans la Loire, depuis 2013) et bénéficier de la RQTH (Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé). Ce sont les deux conditions sine qua none pour intégrer ce dispositif de la Rééducation Professionnelle.
Vous pouvez directement contacter le CREPSE qui vous orientera dans vos démarches.