Journée de lancement pour l’évaluation externe

Choisi par l’AREPSHA-CREPSE pour réaliser son évaluation externe en novembre prochain, le cabinet Geronto Services a rassemblé l’ensemble des salariés de l’établissement pour lui exposer le déroulement de ce bilan primordial.

C’est jeudi 25 septembre 2014 que l’AREPSHA-CREPSE a véritablement lancé sa campagne d’évaluation externe en recevant le cabinet rhodanien Geronto Services. Par la voix de sa représentante et future évaluatrice, Christelle Mortemousque, le cabinet a exposé à l’ensemble des salariés de l’établissement la raison d’être de cette évaluation externe et les conditions dans lesquelles elle serait réalisée les 3 et 4 novembre prochains.

Complémentaire avec l’évaluation interne

Portant sur les activités et la qualité des prestations des établissements et services visés à l’article L.312-1 du code de l’Action sociale et des familles (CASF), dont l’AREPSHA-CREPSE fait partie, l’évaluation externe porte de manière privilégiée sur la pertinence, l’impact et la cohérence des actions déployées, au regard d’une part des missions imparties, et d’autre part des besoins et attentes des populations accueillies. Les champs des évaluations externe et interne sont les mêmes afin d’assurer la complémentarité des analyses et de fait, pouvoir apprécier les évolutions et les effets des mesures prises pour l’amélioration continue du service rendu.

20140925_161639Pour réaliser leur évaluation externe, les établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) doivent choisir des organismes habilités.C’est ainsi que le choix du comité de suivi de l’évaluation externe du CREPSE s’est porté, après un appel d’offre ayant réuni 18 dossiers de candidature, sur le cabinet rhodanien Geronto Service, certifié par l’ANESM depuis 2009.

35 recommandations de bonnes pratiques professionnelles

Durant deux journées, deux évaluateurs de cette structure se rendront donc au CREPSE afin d’interroger l’établissement dans son ensemble et les salariés en particulier sur leurs pratiques professionnelles, au regard notamment des 35 recommandations de bonnes pratiques professionnelles mises en place par l’ANESM (Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux).

L’usager au cœur de la démarche

20140925_161614Ce qu’il faut principalement retenir, c’est que l’usager et son projet personnalisé, son accueil au sein de la structure, l’hébergement et la restauration, les partenariats développés avec les employeurs et la question des droits, de la bientraitance et de la prévention des risques seront au cœur des préoccupations des évaluateurs du cabinet Geronto Services.
Salariés et membres de la direction seront ainsi interrogés, ainsi que des usagers. Des volontaires parmi ceux présents lors des prochaines réunions avec la direction seront d’ailleurs invités à se positionner si une participation au processus les intéresse.

Outre le maintien total ou partiel de l’agrément délivré par les autorités de tutelle compétentes, l’évaluation externe conditionne également les orientations stratégiques de l’établissement en mettant en lumière ses points forts, des axes à suivre, des constats et objectifs à travailler par le biais de propositions et/ou préconisations.

L’évaluation externe a lieu tous les sept ans.