Le statut de stagiaire de la formation professionnelle

Le statut de stagiaire de la formation professionnelle au CREPSE

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

> UNE FORMATION GRATUITE POUR LE STAGIAIRE
FinancĂ©e par les organismes d’Assurance Maladie (CPAM, MSA, RSI), le coĂ»t de la formation en Centre de RĂ©Ă©ducation Professionnelle est entièrement pris en charge pour le stagiaire.

> UNE FORMATION RÉMUNÉRÉE dans le cadre de la Rééducation Professionnelle, avec orientation de la MDPH.
Le stagiaire bĂ©nĂ©ficie d’une rĂ©munĂ©ration mensuelle assurĂ©e par l’Agence de Services et de Paiement (ASP), via le Conseil RĂ©gional Auvergne RhĂ´ne Alpes. Le montant net de ces rĂ©munĂ©rations peut ĂŞtre compris entre 652,02 € (minimum) et 1932,52 € (maximum). Cette rĂ©munĂ©ration est calculĂ©e par l’ASP sur  prĂ©sentation de justificatifs prĂ©cis.
Toutes les modalités seront communiquées à votre entrée par le Service Admission du CREPSE.

> RENSEIGNEZ-VOUS !
Pendant la formation du stagiaire, les allocations chĂ´mages (ARE, ASS) sont suspendues.
Concernant toutes les autres ressources (Allocation Adulte HandicapĂ©-AAH, pension d’invaliditĂ©, etc.), le CREPSE conseille au stagiaire de se renseigner directement auprès de l’organisme versant cette ressource (CAF, CPAM, etc.) pour connaĂ®tre les Ă©ventuelles rĂ©percussions liĂ©es Ă  son entrĂ©e en formation (diminution, cumul, etc.).

> HÉBERGEMENT ET RESTAURATION SUR PLACE
L’hĂ©bergement est gratuit pour les stagiaires de la rĂ©Ă©ducation professionnelle domiciliĂ©s Ă  plus de 25 kilomètres de l’établissement, car financĂ© par l’Assurance Maladie.
La restauration, à votre charge est à tarif préférentiel. Elle est possible 5 jours sur 7, matin, midi et soir.

> TRANSPORT
Si vous êtes domicilié à plus de 25 kilomètres du CRP, votre trajet d’entrée et de sortie de stage est défrayé sur la base du tarif SNCF 2ème classe.

> DROITS ET OBLIGATIONS
Les personnes ayant le statut de stagiaires de la formation professionnelle, rĂ©munĂ©rĂ©es par l’ASP (Agence de Service et de Paiement), ont les mĂŞmes droits et obligations que les salariĂ©s. En effet le code du travail s’applique.