Cérébrolésion : le colloque Resaccel 42 sur un air européen

Le rĂ©seau d’accompagnement des personnes cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ©es de la Loire, Resaccel 42, organisait son troisième colloque annuel jeudi 2 avril au soir, avec la prĂ©sence exceptionnelle de Jean-François Chossy, ancien dĂ©putĂ© et rapporteur de la loi sur l’Ă©galitĂ© des chances de 2005, et de deux reprĂ©sentants du centre bruxellois de la Braise, spĂ©cialiste de la lĂ©sion cĂ©rĂ©brale.

Environ 90 personnes se sont massĂ©es dans l’amphithéâtre de l’IREIS Ă  Firminy (Institut RĂ©gional et EuropĂ©en des mĂ©tiers de l’Intervention Sociale RhĂ´ne-Alpes), dont quelques dizaines d’Ă©tudiants, pour assister, trois heures durant, au colloque organisĂ© par Resaccel 42.

C’est Jean-François Chossy qui a ouvert le bal en faisant un Ă©tat des lieux du regard de la sociĂ©tĂ© sur le handicap, dix ans après la loi de 2005 qu’il a lui-mĂŞme rĂ©digĂ©e en tant que dĂ©putĂ© de la Loire. Des propos pleins d’enthousiasme et de sagesse, sans paradoxe aucun, pour ensuite transmettre le micro Ă  plusieurs structures, dont IMC Loire et L’Adapt RhĂ´ne notamment, qui ont partagĂ© leur connaissance de la cĂ©rĂ©brolĂ©sion et de l’accompagnement de jour.

Le centre belge de la Braise faisait l’honneur Ă  l’assemblĂ©e d’ĂŞtre prĂ©sent pour clore les dĂ©bats par l’intermĂ©diaire de Christine Croisiaux et Bernard De Roover, respectivement directrice et prĂ©sident, qui ont partagĂ© le mode de fonctionnement de leur structure et les particularismes du secteur mĂ©dico-social en Belgique. Un tĂ©moignage captivant qui a permis de mettre en exergue le perpĂ©tuel dĂ©sir d’innovation et d’excellence du centre de la La Braise dans l’accompagnement des personnes cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ©es mais Ă©galement des aidants proches.

La thĂ©matique des aidants proches a d’ailleurs tellement plu qu’une petite dizaine de protagonistes professionnels issues de divers Ă©tablissements de la Loire, s’est retrouvĂ©e le lendemain matin dans les locaux de l’AREPSHA-CREPSE pour poursuivre le dĂ©bat lors d’une matinĂ©e consacrĂ©e Ă  l’Ă©change de pratiques avant qu’un dĂ©jeuner convivial ne vienne conclure ces deux jours très enrichissants au niveau professionnel de la meilleure des manières.

Les directions des deux Ă©tablissements que sont La Braise et l’AREPSHA-CREPSE n’ont d’ailleurs pas manquĂ© de se donner rendez-vous pour une rencontre ultĂ©rieure qui marque peut-ĂŞtre le dĂ©but d’un partenariat aux allures europĂ©ennes…

>>> Cliquez ici pour visualiser l’ensemble de l’album-photos

20150403_100421_resized 20150403_100403_resized 20150403_100347_resized 20150402_194419_resized 20150402_174918_resized 20150402_174609_resized 20150402_174554_resized20150402_174529_resized

Belle affluence au colloque Resaccel Loire sur la cérébrolésion

Près de 90 personnes ont rĂ©pondu Ă  l’invitation lancĂ©e par le rĂ©seau d’accompagnement des personnes cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ©es de la Loire, composĂ© de structures sanitaires et mĂ©dico-sociales du dĂ©partement, Ă  l’occasion de son 2e colloque annuel Resaccel Loire qui s’est dĂ©roulĂ© jeudi 5 dĂ©cembre 2013.

Professionnels, familles et personnes victimes d’une lĂ©sion cĂ©rĂ©brale, tous se sont rĂ©unis dans une salle de confĂ©rence de l’hĂ´pital Nord de Saint-Étienne pendant un peu plus de trois heures pour explorer les diffĂ©rentes thĂ©matiques liĂ©es au thème choisi : « Face aux troubles du comportement de la personne cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ©e, osons et innovons ? »

20131205_171928

Le colloque Resaccel 42 sur les troubles du comportement de la personne cérébrolésée a eu lieu le jeudi 5 décembre 2013.

Les questions de l’autonomie, de la bientraitance, de la remise en cause du cadre institutionnel, des bonnes pratiques professionnelles, du financement de l’accompagnement, du logement, du traumatisme et des troubles en eux-mĂŞmes, des adaptations possibles ou encore de l’insertion professionnelle ont ainsi Ă©tĂ© Ă©voquĂ©es lors de ce colloque alternant prĂ©sentations, interventions, tĂ©moignages touchants et jeu des questions/rĂ©ponses, avec Marjolaine Pilon, directrice de la rĂ©sidence Transverse, en maĂ®tresse de cĂ©rĂ©monie.
Chacun a donc pu s’exprimer aussi librement qu’il le souhaitait avant que l’assemblĂ©e ne poursuive le dĂ©bat et le partage des regards croisĂ©s lors d’un convivial buffet dĂ®natoire.

Une vraie rĂ©ussite qui montre, si besoin Ă©tait, le dynamisme, la cohĂ©rence, les convictions et l’esprit collaboratif de l’ensemble des acteurs du dĂ©partement et mĂŞme au-delĂ , sur la thĂ©matique toujours plus complexe de la cĂ©rĂ©brolĂ©sion. Un colloque porteur de progrès qui en appelle d’autres Ă  n’en pas douter !

NB : L’AREPSHA-CREPSE est particulièrement investi dans ce collectif, notamment par l’intermĂ©diaire de son dispositif UEROS (UnitĂ© d’Evaluation, de RĂ©entraĂ®nement et d’Orientation Sociale et/ou professionnelle) et de son personnel expert dans l’accompagnement de la personne victime d’une lĂ©sion cĂ©rĂ©brale acquise.
Annie Larois, formatrice insertion en UEROS, et Patrick Bruyère, formateur technique en RĂ©entraĂ®nement au travail, sont d’ailleurs brillamment intervenus durant le colloque pour prĂ©senter le volet de l’Ă©valuation professionnelle des personnes cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ©es et la question de leur insertion dans l’emploi, que ce soit dans le milieu ordinaire ou protĂ©gĂ©. 

>>> Retrouvez l’ensemble du reportage photos sur notre page Facebook officielle en cliquant ICI !

Un colloque sur la question de la lésion cérébrale le 5 décembre 2013

Le deuxième colloque Resaccel 42, le rĂ©seau d’accompagnement des personnes cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ©es de la Loire, composĂ© de structures sanitaires et mĂ©dico-sociales du dĂ©partement aura lieu le 5 dĂ©cembre 2013 de 17 Ă  20 heures Ă  Saint-Étienne.

AFFICHE COLLOQUE RESACCEL 42 - 5 dĂ©cembre 2013L’AREPSHA-CREPSE est bien entendu adhĂ©rent Ă  Resaccel et particulièrement investi dans ce collectif, notamment par l’intermĂ©diaire de son dispositif UEROS (UnitĂ© d’Evaluation, de RĂ©entraĂ®nement et d’Orientation Sociale et/ou professionnelle) et de son personnel expert dans l’accompagnement de la personne victime d’une lĂ©sion cĂ©rĂ©brale acquise.

Le thème du colloque « Face aux troubles du comportement de la personne cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ©e, osons et innovons » s’efforcera de balayer l’ensemble des champs personnels, mĂ©dicaux, sociaux et professionnels autour de ce handicap.

Nous vous y attendons nombreux !

> Entrée gratuite, ouvert au grand public et aux professionnels, inscription obligatoire auprès de Nelly Montrobert : contact-loire@resaccel.fr

Ueros

> TITRE : Unité d’Evaluation, de Réentrainement et d’Orientation Sociale et/ou Professionnelle pour personnes cérébrolésées
> DUREE ET RYTHME : Parcours individualisé de 9 à 22 semaines séquencées ou non.
> HORAIRES : Du lundi 8h15 au vendredi 12 heures sauf fermetures de l’établissement. Possibilité d’hébergement et de restauration sur place en internat, y compris le week-end.

> ADMISSIONS : Entrées et sorties permanentes, 10 stagiaires en rééducation professionnelle. Nous recevons également des personnes en ambulatoire pour préparer leur entrée ou, le cas échéant, organiser  un passage de relais vers d’autres structures.

> PRESENTATION
Accueil et accompagnement des personnes dont le handicap est liĂ© Ă  des troubles cognitifs, comportementaux ou de la relation affective, rĂ©sultant d’un traumatisme crânien ou de toute autre lĂ©sion cĂ©rĂ©brale acquise. L’objectif de cet accompagnement est de construire un nouveau projet de vie personnel, social et/ou d’élaborer et valider une hypothèse professionnelle.

> OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
A travers un parcours de 22 semaines, nos équipes travaillent avec le stagiaire à :
– Evaluer de manière approfondie ses potentialitĂ©s et ses difficultĂ©s en tenant compte de ses attentes
– Construire et mettre en Ĺ“uvre un programme de rĂ©entrainement individualisĂ© afin de consolider et de dĂ©velopper son autonomie.

> CONTENU ET DEROULEMENT DE LA FORMATION :
– Evaluation : 9 semaines qui ont pour objectif d’évaluer les capacitĂ©s physiques, cognitives, relationnelles, ainsi que l’impact des problèmes de santĂ©. L’évaluation se fait Ă  travers diffĂ©rentes mises en situations rĂ©elles (ateliers pĂ©dagogiques et de dĂ©veloppement personnel).
– RĂ©entraĂ®nement : programme personnalisĂ© visant Ă  optimiser les capacitĂ©s cognitives et comportementales de la personnes, en vue de favoriser son insertion sociale, familiale et le cas Ă©chĂ©ant scolaire ou professionnelle en milieu ordinaire, protĂ©gĂ© ou adapté : ateliers collectifs ou sĂ©ances individuelles, mise en situations sur les plateaux techniques.
– Construction et validation du projet de vie :
– Mise en Ĺ“uvre du projet de la personne  sur un champ social et/ou professionnel, en collaboration avec l’entourage, les partenaires mĂ©dico-sociaux et professionnels.
– Validation de la faisabilitĂ© par des mises en situations rĂ©elles dont stages en entreprises en milieu ordinaire, adaptĂ© ou protĂ©gĂ©.
Le suivi du projet et de la personne est assuré pendant une durée de 2 ans.

> METHODES ET MOYENS PEDAGOGIQUES :
Le plateau UEROS est équipé d’une salle commune, de bureaux individuels et de postes informatiques.
Egalement à disposition des stagiaires : différents plateaux aménagés de l’établissement avec salles équipées selon les besoins des différents ateliers pédagogiques et de développement personnel proposés.

> PUBLIC
Adulte homme et femme de plus de 18 ans bénéficiant de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), orienté sur un parcours de rééducation professionnelle par la MDPH ou engagé dans un dispositif de formation continue.
Jeune de plus de 16 ans reconnu comme handicapé, orienté sur un parcours de rééducation professionnelle par la MDPH.
Cette action concerne les personnes dont le handicap est liĂ© Ă  des troubles cognitifs, comportementaux ou de la relation affective, rĂ©sultant d’un traumatisme crânien ou de toute autre lĂ©sion cĂ©rĂ©brale acquise.

> PREREQUIS ET APTITUDES :
L’entrée en UEROS nécessite une bonne compréhension orale du français.

> STATUT DE LA PERSONNE :
Qu’il soit encore en activité professionnelle, salarié en arrêt maladie ou demandeur d’emploi, l’usager dispose du statut de stagiaire de la formation professionnelle.
Le coût de la formation est pris en charge par les organismes d’Assurance Maladie. La rémunération mensuelle du stagiaire est assurée par l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Autres financements possibles.

> MODALITES D’ADMISSION ET CONDITIONS D’INSCRIPTION :
L’usager bénéficie de manière systématique d’une journée d’accueil (y compris s’il n’a pas encore la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé), laquelle lui permet de récolter l’ensemble des informations nécessaires à sa prise de connaissance de l’action proposée. Elle offre également la possibilité à l’équipe de CREPSE d’identifier le parcours cohérent vis-à-vis de la situation, des attentes et besoins de l’usager.

Origines possibles de la demande :
– L’intĂ©ressĂ© et/ou sa famille
– Secteur sanitaire : centres hospitaliers ou de rĂ©adaptation, mĂ©decins gĂ©nĂ©ralistes ou spĂ©cialistes…
– Services sociaux ou mĂ©dicaux
– MDPH
– Entreprises
– Structures d’insertion professionnelle (PĂ´le emploi, Handicap Emploi, Mission Locale…)

La journée d’accueil est organisée de manière mensuelle et se déroule comme suit :
– Temps d’accueil de la personne cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ©e et de son accompagnant
– Entretien avec la personne cĂ©rĂ©brolĂ©sĂ©e
– Evaluation neurocognitive
– Entretien avec l’accompagnant
– PossibilitĂ© de visiter la structure d’hĂ©bergement du CREPSE
– Conclusions
Cette journée de pré-accueil fait l’objet d’une restitution a posteriori à la personne concernée après une réunion de l’équipe pluridisciplinaire.
Le stagiaire doit en revanche bénéficier d’une orientation prononcée par la MDPH et donc disposer de la notification de la décision de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) afin d’intégrer le dispositif.
Pour les autres usagers en formation continue, et donc hors Rééducation professionnelle, les conditions d’admission sont fonction du dispositif dans lequel ils s’intègrent.
Pour les personnes suivies en ambulatoire, un contrat d’accompagnement avec objectifs personnalisés et échéancier dans le temps est soumis à la personne.

> PROFILS DES INTERVENANTS :
Depuis 1997, l’UEROS du CREPSE dispose d’une Ă©quipe pluridisciplinaire formĂ©e Ă  la lĂ©sion cĂ©rĂ©brale. L’accompagnement est pluridisciplinaire (formateurs, rĂ©fĂ©rents socio-professionnels, chargĂ©s d’insertion, mĂ©decin, mĂ©decin psychiatre, psychologue, neuropsychologue, ergonomes).

> EVALUATION ET VALIDATION :
Un bilan d’orientation finale est remis à l’intéressé, ainsi qu’à la MDPH.

> SERVICES
L’organisation de notre établissement en pôles de compétences favorise l’individualisation des parcours et offre aux  usagers un accompagnement pédagogique, administratif, médical, psychologique et social performant car pluridisciplinaire, et enfin l’accès à tous les services en fonction des besoins identifiés :
– Ateliers pĂ©dagogiques et de dĂ©veloppement personnel ;
– Centre ressources compĂ©tences-clĂ©s ;
– Entretiens individuels
– Travaux de groupe
– Bilans rĂ©guliers
– Temps d’accompagnements vers l’insertion professionnelle
– Alternance entre formation et pĂ©riodes en entreprises
– Service de documentation (formations, mĂ©tiers, handicaps, marchĂ© du travail, etc.)
– PossibilitĂ© d’amĂ©nagement de poste de travail si nĂ©cessaire (plateforme ergonomique).
Un self d’une centaine de couverts est à la disposition des stagiaires pour la restauration, ainsi qu’un hébergement individuel de soixante chambres, plusieurs étant en outre équipées pour l’accueil de personnes à mobilité réduite.
Loisirs : plusieurs espaces de détente (avec accès Internet, jeux et télévision) existent. Cadre de vie reposant et arboré, à quelques minutes du centre-ville de Saint-Etienne mais également de la campagne.
>>> Notre établissement assure également de manière conjoncturelle d’autres prestations dédiées au public porteur d’une lésion cérébrale acquise telles que l’élaboration de projet professionnel ou l’orientation professionnelle. N’hésitez pas à vous renseigner.
>>> Le CREPSE est adhérent au Réseau régional de Soins et d’Accompagnement des personnes Cérébrolésées en Rhône-Alpes (Resaccel), et au réseau Loire (42). Renseignements : contact-loire@resaccel.fr