Un séminaire 2015 entre bilan et perspectives

C’est dĂ©sormais une bonne habitude ancrĂ©e chez tous les salariĂ©s de l’AREPSHA-CREPSE : se rassembler au dĂ©but de chaque annĂ©e Ă  l’occasion d’un sĂ©minaire de travail et d’Ă©changes. Des reprĂ©sentants des usagers et du conseil d’administration de l’association Ă©taient Ă©galement prĂ©sents ce lundi 26 janvier 2015 pour une journĂ©e instructive et conviviale aux allures de charnière puisqu’elle s’inscrivait comme le bilan partagĂ© du projet d’Ă©tablissement 2010-2015 et la phase de rĂ©flexion prĂ©paratoire du projet d’Ă©tablissement 2015-2020.

Après une collation fort sympathique autour d’un cafĂ© et de quelques viennoiseries, l’ensemble des participants, soit un peu plus de cinquante personnes, a Ă©tĂ© accueilli par David Mazoyer, directeur de l’AREPSHA-CREPSE, en ouverture de cette journĂ©e de sĂ©minaire qui se voulait tout aussi studieuse que conviviale.

C’est tout d’abord Jacques Landy, adjoint de direction en charge des ressources humaines et financières, qui a prĂ©sentĂ© les donnĂ©es chiffrĂ©es du bilan de la feuille de route 2014 avant que David Mazoyer n’Ă©voque la partie qualitative de cette annĂ©e qui aura permis de mettre en lumière les atouts de notre Ă©tablissement, les efforts fournis et les projets restant Ă  finaliser. Le focus 2014 s’est poursuivi par l’intervention de membres de chacun des pĂ´les de compĂ©tence qui composent l’organigramme de l’AREPSHA-CREPSE, puis par un bilan complet du projet d’Ă©tablissement 2010-2015 par David Mazoyer qui a soumis Ă  l’approbation gĂ©nĂ©rale les diffĂ©rents axes de travail rĂ©alisĂ©s. Le bilan du projet d’Ă©tablissement 2010-2015 a ainsi Ă©tĂ© entĂ©rinĂ© Ă  l’unanimitĂ©.

La rénovation des bâtiments, clé de voûte du projet 2015-2020

Le dĂ©jeuner pris sur place a permis une cĂ©sure Ă -propos avant d’embrayer sur les perspectives et prospectives 2015 avec une prĂ©sentation des axes de travail par Laure Bouvet-Mossaz, adjointe de direction en charge de la formation. Cette dernière a notamment insistĂ© sur la stabilisation du module accueil mis en place depuis quelques semaines, la crĂ©ation des centres ressources ou encore la rĂ©novation de l’accompagnement Ă  l’emploi des usagers. Le dispositif 3A est ensuite intervenu par la voix de ses dĂ©positaires Gilles Jourjon et Christiane Françon, pour rappeler l’importance de l’alternance pour les entreprises privĂ©es et employeurs publics (notamment avec la mise en place de la nouvelle formation d’Agent Technique de DĂ©chèterie par l’AREPSHA-CREPSE en mars 2015).

David Mazoyer a ensuite conclu de manière positive en Ă©grenant les sujets d’importance qui concerneront l’ensemble des salariĂ©s, partenaires et usagers dans les annĂ©es futures, Ă  commencer par le projet phare, la rĂ©novation des bâtiments qui durera cinq ans, avec un dĂ©marrage des travaux prĂ©vus en fin d’annĂ©e 2015 pour un montant avoisinant les sept millions d’euros. Le passage de la rĂ©munĂ©ration stagiaire Ă  la RĂ©gion RhĂ´ne-Alpes, la rĂ©forme de la formation professionnelle et surtout les modalitĂ©s de l’Ă©laboration du nouveau projet d’Ă©tablissement 2015-2020 sont enfin autant de thèmes qui ont permis Ă  tous les protagonistes de se projeter avec ambition et sĂ©rĂ©nitĂ©.

Cidre et galettes des rois sont venues clore la journĂ©e par un temps de convivialitĂ© que n’a pas reniĂ© la grande famille de l’AREPSHA-CREPSE, aussi gourmande qu’assidue.

>>> Cliquez ICI si vous souhaitez consulter le bilan complet du projet d’Ă©tablissement 2010-2015

TĂ©moignages

>>> Stéphane BOUVIER, usager du CREPSE et ancien stagiaire en Préorientation, Préparatoire et formation Conseiller Relation Client à Distance, témoigne :

Si vous êtes un ancien stagiaire ou un usager actuel du CREPSE et que vous souhaitez témoigner, faire partager l’expérience que vous avez vécue au sein de notre établissement, et le parcours qui s’en est suivi, merci de contacter le service communication au 04 77 57 54 05.

La Fagerh

logo_fagerh

Le CREPSE adhère à la Fédération des Associations Groupements et Établissements de Réadaptation pour les personnes en situation de Handicap (FAGERH).
En 1919, une personne handicapĂ©e, Ellen Poidatz, crĂ©e Ă  Saint Fargeau (Seine et Marne), un centre assurant simultanĂ©ment les soins et l’enseignement scolaire Ă  des enfants poliomyĂ©litiques. Puis, en 1927, la Fondation Franco-AmĂ©ricaine ouvre Ă  Berck-ville un centre d’apprentissage pour personnes handicapĂ©es.
Ces pionniers ouvrent la voie Ă  de nombreuses associations qui crĂ©ent des Ă©tablissements prĂ©parant les personnes handicapĂ©es au retour Ă  l’emploi : les Anciens du Sana, la Ligue pour l’Adaptation du DiminuĂ© Physique au Travail, l’Association des ParalysĂ©s de France, l’Association pour la RĂ©Ă©ducation Fonctionnelle, les BlessĂ©s du poumon, l’Association pour le Reclassement Social Mutuel, la Fondation des Etudiants de France…
Sans lĂ©gislation appropriĂ©e, ces Ă©tablissements connaissent des difficultĂ©s financières. Il faut attendre fĂ©vrier 1944 pour qu’un un agrĂ©ment soit dĂ©livrĂ© au Centre des Baumes Ă  Valence (LADAPT), au titre de la Post-Cure. C’est sur ce texte que s’appuient les associations pour asseoir la pĂ©rennitĂ© de leurs Ă©tablissements.
La FAGERH est fondée le 18 décembre 1944 (publication au J.O. le 11 février 1945). Cette fédération est née de la volonté de quelques associations qui souhaitaient unir leurs efforts pour faire évoluer la législation en faveur des personnes handicapées, et réfléchir ensemble aux dispositifs de reclassement les plus efficients.
Le premier président fut Suzanne Fouché, la fondatrice de LADAPT en 1929.

Depuis plus de soixante ans, la Fagerh (www.fagerh.fr) affirme sa vocation :
• FĂ©dĂ©rer, en vue de coordonner leur action, les Associations, Organismes, Groupements, Etablissements ou Services Ă  but non lucratif, ayant pour objet l’adaptation et l’intĂ©gration des personnes handicapĂ©es
• Animer ce réseau, en facilitant les échanges de bonnes pratiques et coordonnant leur réflexion
• Promouvoir par le travail en réseau avec nos partenaires, des réponses adaptées aux besoins évolutifs des personnes en situations de handicap
• ĂŠtre l’interlocuteur des pouvoirs publics pour toutes les questions relevant de l’orientation, de la formation et de l’insertion des personnes handicapĂ©es, et dĂ©fendre leurs intĂ©rĂŞts dans les Ă©volutions politiques et lĂ©gislatives

La Fagerh n’a de cesse d’afficher ses valeurs :
• En tant que mission de service public, notre action se fonde sur des valeurs d’humanisme, de respect et de solidaritĂ©
• Les personnes accueillies sont avant tout des citoyens, qui doivent être acteurs à part entière de leur projet de vie et de leur projet professionnel
• Les droits et libertés des personnes accueillies dans les centres sont garantis
• L’accompagnement mĂ©dico-psycho-social est la meilleure garantie d’une intĂ©gration professionnelle et sociale durable
• Pour ĂŞtre efficace, le suivi doit ĂŞtre Ă  la fois individualisĂ©, et global (par l’action concertĂ©e d’une Ă©quipe pluridisciplinaire)
Au niveau national, la Fagerh regroupe plus de 120 établissements et services pour un total de 240 formations qualifiantes dans 14 secteurs d’activités, répartis dans 8 régions : Rhône-Alpes, Sud-Est, Sud-Ouest, Centre-Auvergne-Bourgogne, Ouest, Île de France, Nord, Est.

La FAGERH a signé des conventions cadre de partenariat pour systématiser les relations entre les CRP et de grandes entreprises (EDF, Thales, Areva, Leroy Merlin, Kone, LVMH, Fondation L’Occitane, IBM, Société Générale, Lyonnaise des Eaux, Eaux et Force, Assystem France, Capgemini, Dassault Systèmes, Française des Jeux, IFP, Sogeti, plusieurs organismes du secteur du travail temporaire comme Adia, Manpower et Crit Interim et diverses structures de la fonction publique territoriale telle que la Ville de Paris, etc.)

Quelques exemples de conventions passées entre la FAGERH et de grandes structures nationales, déclinées et déclinables sur les territoires :
> EDF
> CRIT
> CHEOPS (Cap emploi)
> MANPOWER
> O2
> LA POSTE