Inauguration : le CREPSE se dote d’une dĂ©chèterie pĂ©dagogique

Le lundi 23 janvier 2017, l’animation Ă©tait au rendez-vous au CREPSE. C’est en effet ce jour-lĂ  que la direction de l’Ă©tablissement avait choisi pour organiser l’inauguration d’un tout nouvel outil, une dĂ©chèterie pĂ©dagogique, au service de la formation Agent Technique de DĂ©chèterie, mais pas seulement.

L’après-midi s’est dĂ©roulĂ© en deux temps avec, d’abord, une information collective Ă  destination de l’ensemble des stagiaires de l’Ă©tablissement et des salariĂ©s : les actualitĂ©s de la vie au sein du CREPSE ont ainsi Ă©tĂ© passĂ©es en revue avant d’en venir aux trois thĂ©matiques principales.

La première consistait en la remise officielle d’un chèque gĂ©ant Ă  Michèle Dumas, responsable du secteur stĂ©phanois de l’AFM TĂ©lĂ©thon, d’un montant de 680 euros. Une belle rĂ©compense pour tous les acteurs de cette manifestation de dĂ©cembre 2016, usagers comme salariĂ©s, qui ont ainsi pu voir en grandeur nature le fruit de leur investissement.

Deux groupes ont ensuite Ă©tĂ© constituĂ©s, salariĂ©s et apprenants confondus, pour visiter le nouveau bâtiment administratif puis dĂ©couvrir la dĂ©chèterie pĂ©dagogique et son fonctionnement, diaporama Ă  l’appui.

Tout ce petit monde a enfin pu partager, jusqu’Ă  17 heures, galettes des rois, brioches et pâtĂ©s Ă  la crème.

Un moment authentique et convivial

Élus, entrepreneurs et partenaires ont alors succĂ©dĂ© aux habituels hĂ´tes de l’Ă©tablissement pour l’inauguration « officielle ».

Une collation hivernale autour de pain d’Ă©pices et sablĂ©s rĂ©alisĂ©s par les usagers du RĂ©entraĂ®nement au Travail a rĂ©galĂ© les papilles en ouverture de cette manifestation placĂ©e sous le signe de la convivialitĂ© et de l’authenticitĂ©.

Après une visite succincte sur site avant la tombĂ©e de la nuit, Ă  la fois de la dĂ©chèterie pĂ©dagogique et du nouveau bâtiment administratif, les invitĂ©s se sont rĂ©unis pour un moment d’Ă©changes.

Avec Sophie Lendais, directrice du CREPSE, en maĂ®tresse de cĂ©rĂ©monie, tous ou presque ont pu s’exprimer : Alain Fournier, prĂ©sident de l’AREPSHA, notre association gestionnaire, a ouvert le bal avec un discours autour des valeurs de notre Ă©tablissement et de la plus-value de cette dĂ©chèterie pĂ©dagogique, suivi par BenoĂ®t Garcin, chef d’exploitation de Sermaco, Christelle Chavana, responsable des dĂ©chèteries de Saint-Étienne MĂ©tropole, Pierre Arnaud, responsable d’Id’Ă©es Interim, Françoise Rolland, de la maison de l’emploi et de la formation de Lyon, spĂ©cialiste des mĂ©tiers autour du dĂ©veloppement durable, et Jean-François Chossy, ancien dĂ©putĂ© qui n’est plus Ă  prĂ©senter pour son implication dans le domaine du handicap.

Trois salariĂ©s actuellement en formation Agent Technique de DĂ©chèterie ont enfin pris la parole pour faire partager leur expĂ©rience concrète. Des tĂ©moignages qui ont vĂ©ritablement confortĂ© tous les acteurs prĂ©sents du bien-fondĂ© Ă  la fois de cette formation diplĂ´mante et de cette dĂ©chèterie pĂ©dagogique, un outil qui sera Ă  la disposition de l’ensemble de l’Ă©tablissement qui souhaite ainsi marquer son attachement aux mĂ©tiers dits verts.

> DĂ©couvrez l’album-photos de la journĂ©e

> Le diaporama PowerPoint de présentation du dispositif

+ d’infos sur la formation Agent Technique de DĂ©chèterie

Les différents types de handicap et son vécu psychologique au cœur du séminaire de rentrée

L’ensemble des salariĂ©s de l’AREPSHA-CREPSE s’est retrouvĂ© dans une chaleureuse ambiance de rentrĂ©e en ce lundi 14 septembre 2015, un mois après la reprise officielle, pour le dĂ©sormais traditionnel sĂ©minaire de rentrĂ©e.

PrĂ©parĂ© par le pĂ´le compensation de l’Ă©tablissement constituĂ© de professionnels du mĂ©dical et paramĂ©dical, le programme Ă©tait Ă  la fois simple sur le papier mais riche d’enseignements : le handicap, son histoire, les modèles conceptuels qui l’ont dĂ©fini, et le descriptif des diffĂ©rents types de handicap ; puis le vĂ©cu de la personne en situation de handicap, les incidences sur son psychisme, et enfin l’importance du travail dans la reconstruction identitaire.

C’est le mĂ©decin de l’AREPSHA-CREPSE, Anna Mainsel, qui s’est chargĂ©e, de manière très didactique, de la première partie, en s’adressant tout Ă  la fois aux membres du personnel rompus Ă  la chose, mais Ă©galement Ă  ceux, plus administratifs ou Ă©manant du pĂ´le qualitĂ© de vie, moins renseignĂ©s sur les diffĂ©rentes typologies de handicap. Tant et si bien que tout un chacun a pu enrichir ses connaissances et mieux structurer sa vision d’ensemble sur les personnes en situation de handicap.

Dans un second temps très fort Ă©motionnellement parlant, FrĂ©dĂ©ric Gerentes, le psychologue clinicien de notre centre de formation et de rĂ©Ă©ducation professionnelle, s’est donc attelĂ© Ă  repositionner, d’un point de vue psychologique et philosophique, le concept de relation humaine, sa construction et les consĂ©quences psychiques liĂ©es au handicap. Le retour Ă  l’emploi a Ă©tĂ© mis au centre de la reconstruction identitaire en n’omettant jamais de faire un retour incessant entre ces notions et les pratiques de travail concrètes mises en Ĺ“uvre au quotidien par nos professionnels.

Enfin, le directeur David Mazoyer a conclu en rappelant l’importance de ce genre de rassemblement, surtout dans la perspective du dĂ©veloppement d’un savoir-faire commun adaptĂ©. L’occasion d’affirmer la montĂ©e en compĂ©tences collective souhaitĂ©e par la direction, pour Ă  la fois mieux comprendre le phĂ©nomène de handicap, en saisir le plus finement possible sa portĂ©e, et ainsi amĂ©liorer le devenir de nos concitoyens.

20150914_08520420150914_085153bis