Réentraînement au travail

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

> TITRE : Réentraînement au travail
> DUREE ET RYTHME : Parcours individualisé de 26 semaines (6,5 mois), soit 910 heures, dont 6 semaines prévues en entreprises.
> HORAIRES : Du lundi 8 heures au vendredi 12 heures sauf fermetures de l’établissement. Possibilité d’hébergement et de restauration sur place en internat, y compris le week-end.
> ADMISSIONS : Entrées et sorties permanentes, 12 stagiaires en rééducation professionnelle.
Une semaine de pré-accueil (du lundi au jeudi, organisée en moyenne une fois par mois) est obligatoire pour l’ensemble des usagers afin de valider le projet de formation.
Au programme : présentation de l’établissement, positionnements, entretiens individuels, visites médicales, informations spécifiques aux plateaux techniques, information sur les conditions d’accès et la rémunération, entretien de restitution et synthèse.

 

> PRESENTATION : Le réentrainement est une formation dont le but est de réactiver des compétences transférables, d’initier un changement d’état, de point de vue et d’inciter la personne à se mettre en mouvement pour tendre vers une insertion socioprofessionnelle.
La formation est individualisée et personnalisée suivant les besoins de l’usager, après une période d’observation. Un parcours est alors proposé avec le soutien et l’accompagnement d’un référent.

> DEBOUCHES :
La formation de Réentraînement au travail laisse aux usagers le choix de leur projet social et/ou professionnel.
Le projet d’insertion peut être un projet construit avec des stages en entreprises, une entrée en formation, mais aussi une opportunité d’emploi.
Un suivi post-formation est proposé par la mise en place de relais, en collaboration avec nos différents partenaires.AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

> OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :
Rendre compétent l’usager dans la gestion de sa situation de handicap,
Gagner en compétences sociales,
Initier la confiance et la prise d’autonomie,
Construire un nouveau projet de vie,
RĂ©ussir une insertion professionnelle.

> CONTENU DE LA FORMATION :
Plusieurs phases :
– d’évaluation afin de dĂ©finir un parcours adaptĂ©,
– de rĂ©entraĂ®nement physique et cognitif,
– d’ateliers de redynamisation personnelle et de techniques de recherche d’emploi,
– de mobilisation autour d’un projet professionnel,
– de retour Ă  l’entreprise.

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

Ces différentes phases ont pour objectifs d’aider la personne à :
– Retrouver et renforcer l’estime d’elle-mĂŞme,
– Progresser en autonomie,
– AmĂ©liorer son hygiène de vie,
– ConnaĂ®tre et appliquer les gestes et postures adaptĂ©es Ă  une activitĂ©,
– Apprendre Ă  gĂ©rer sa fatigabilitĂ©,
– GĂ©rer au quotidien sa santĂ©, ses loisirs, son budget, sa formation et son projet,
– Savoir accepter les consĂ©quences de ses choix.

> DEROULEMENT :
Un parcours adapté à chaque usager : les temps qui suivent sont donnés à titre indicatif car modulables en fonction des besoins de chacun.
Durant la phase d’évaluation d’environ un mois, le stagiaire découvre l’ensemble des ateliers de développement personnel, la remise à niveau, le réentraînement, mis à sa disposition.
Ensuite, accompagné de son référent de parcours, le stagiaire fait le choix d’un atelier pédagogique de réentrainement. Deux ateliers spécifiques sont proposés, le fournil ou la reprographie, avec des mises en situation réelles de production.
Cette phase de réentraînement, d’une durée moyenne de trois mois en demi-journée, est complétée par d’autres ateliers pédagogiques et de développement personnel, des ateliers ludiques et des ateliers techniques, de l’activité physique et des sorties culturelles.
Parallèlement et selon le projet de chaque stagiaire, des ateliers de techniques de recherche d’emploi sont mobilisés pour la phase de réinsertion professionnelle. Accompagné par des chargés d’insertion, le stagiaire travaille enfin les enquêtes, la découverte de métiers, les mises en situation en entreprises, etc.

> METHODES ET MOYENS PEDAGOGIQUES PERSONNALISES :
L’ensemble du dispositif et son contenu sont négociés avec l’usager selon ses besoins et ses demandes.
Le nombre et la durée des périodes de mises en situation en entreprises sont aussi adaptables suivant le projet de l’usager.
Un suivi pluridisciplinaire est mis en place et un entretien hebdomadaire, usager/référent de parcours favorise l’émergence d’objectifs intermédiaires et l’identification d’éventuelles difficultés. Ce dispositif permet de placer l’usager au centre de son parcours et d’adapter ses activités en fonction de son évolution.
Les deux ateliers (fournil et reprographie) de réentraînement physique et cognitif disposent de deux locaux spécifiquement aménagés :
– Un fournil, avec du matĂ©riel professionnel pour produire quotidiennement du pain et des viennoiseries pour le restaurant du CREPSE.
– Un local reprographie, Ă©quipĂ© de deux photocopieurs, d’une thermo-relieuse, d’un ordinateur, d’un massicot, qui assure la livraison de travaux commandĂ©s par l’ensemble des services du CREPSE.
Les stagiaires ont enfin accès à l’intégralité des ateliers du CREPSE pour des découvertes ou des évaluations.

> PUBLIC :
Adulte homme et femme de plus de 18 ans bénéficiant de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), orienté sur un parcours de rééducation professionnelle en Préparatoire par la MDPH ou engagé dans un dispositif de formation continue.
Cette action s’adresse à toute personne éloignée de l’emploi, en fort risque de décrochage socioprofessionnel et présentant des handicaps spécifiques ou multiples auxquels peuvent se rajouter d’autres freins : parcours scolaire difficile, manque de mobilité, situation sociale complexe, etc.

> PREREQUIS ET APTITUDES :
Aucun prérequis n’est demandé.

> STATUT DE LA PERSONNE :
Qu’il soit encore en activité professionnelle, salarié en arrêt maladie ou demandeur d’emploi, l’usager dispose du statut de stagiaire de la formation professionnelle.
Le coût de la formation est pris en charge par les organismes d’Assurance Maladie. La rémunération mensuelle du stagiaire est assurée par l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Autres financements possibles.

> MODALITES D’ADMISSION ET CONDITIONS D’INSCRIPTION :
Le stagiaire doit bénéficier d’une orientation prononcée par la MDPH et donc disposer de la notification de la décision de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) afin d’intégrer le dispositif.
Pour les autres usagers en formation continue, et donc hors Rééducation professionnelle, les conditions d’admission sont fonction du dispositif dans lequel ils s’intègrent.

> PROFILS DES INTERVENANTS :
L’équipe est constituée de formateurs techniques, spécialisés dans l’orientation professionnelle, et d’une chargée d’insertion, pour accompagner au mieux le projet des usagers.

> EVALUATION ET VALIDATION :
Le Réentraînement au travail est une formation non diplômante. Une attestation de fin de stage est délivrée en fin de parcours. Un bilan de la formation est remis à l’intéressé, ainsi qu’à la MDPH.

> SERVICES :
L’organisation de notre établissement en pôles de compétences favorise l’individualisation des parcours et offre aux  usagers un accompagnement pédagogique, administratif, médical, psychologique et social performant car pluridisciplinaire, et enfin l’accès à tous les services en fonction des besoins identifiés :
– Ateliers pĂ©dagogiques et de dĂ©veloppement personnel ;
– Centre ressources compĂ©tences-clĂ©s ;
– Entretiens individuels
– Travaux de groupe
– Bilans rĂ©guliers
– Temps d’accompagnements vers l’insertion professionnelle
– Alternance entre formation et pĂ©riodes en entreprises
– Service de documentation (formations, mĂ©tiers, handicaps, marchĂ© du travail, etc.)
– PossibilitĂ© d’amĂ©nagement de poste de travail si nĂ©cessaire (plateforme ergonomique).
Un self d’une centaine de couverts est à la disposition des stagiaires pour la restauration, ainsi qu’un hébergement individuel de soixante chambres, plusieurs étant en outre équipées pour l’accueil de personnes à mobilité réduite.
Loisirs : plusieurs espaces de détente (avec accès Internet, jeux et télévision) existent. Cadre de vie reposant et arboré, à quelques minutes du centre-ville de Saint-Etienne mais également de la campagne.