Le Dispositif 3A lance sa campagne 2017-2018

20170314_143754Chargé d’accompagné un public en situation de handicap pour optimiser son accès à la qualification via le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage, le Dispositif 3A a officiellement débuté sa campagne de recrutement et d’information mardi 14 mars, pour l’année scolaire 2017-2018.

En effet, plus d’une quinzaine de partenaires, dont la MDPH, la MFR Loire et le CFPPA Montravel, ou encore Cap emploi et la Mission locale, se sont retrouvés au CREPSE pour une première réunion destinée à expliciter les missions du D3A et le calendrier mis en place.
Autour de la directrice Sophie Lendais, les formatrices insertion du CREPSE, plus particulièrement centrées sur le Dispositif 3A, ont ainsi insisté sur la personnalisation et la sécurisation des parcours, l’autonomisation des personnes, et son rôle fondamental de facilitateur et d’accompagnement du triptyque salarié-organisme de formation-entreprise.
Une prochaine réunion d’information à destination des partenaires du pays roannais se déroule le vendredi 24 mars à 9h30 dans nos locaux rue Molière, à Roanne.

Pour le public, deux sessions d’information sont programmées, avec notamment un zoom sur les métiers d’Agent de Propreté et d’Hygiène, d’Agent de Restauration et de Jardinier Paysager :
– le 4 avril de 9h à 11h30, dans les locaux du CREPSE à Saint-Etienne (5 rue Auguste-Colonna)
– le 14 avril de 9h à 11h30, dans les locaux du CREPSE à Roanne

20170314_144024

Inauguration : le CREPSE se dote d’une déchèterie pédagogique

Ce lundi 23 janvier, l’animation était au rendez-vous au CREPSE. C’est en effet ce jour-là que la direction de l’établissement avait choisi pour organiser l’inauguration d’un tout nouvel outil, une déchèterie pédagogique, au service de la formation Agent Technique de Déchèterie, mais pas seulement.

L’après-midi s’est déroulé en deux temps avec, d’abord, une information collective à destination de l’ensemble des stagiaires de l’établissement et des salariés : les actualités de la vie au sein du CREPSE ont ainsi été passées en revue avant d’en venir aux trois thématiques principales.

La première consistait en la remise officielle d’un chèque géant à Michèle Dumas, responsable du secteur stéphanois de l’AFM Téléthon, d’un montant de 680 euros. Une belle récompense pour tous les acteurs de cette manifestation de décembre 2016, usagers comme salariés, qui ont ainsi pu voir en grandeur nature le fruit de leur investissement.

Deux groupes ont ensuite été constitués, salariés et apprenants confondus, pour visiter le nouveau bâtiment administratif puis découvrir la déchèterie pédagogique et son fonctionnement, diaporama à l’appui.

Tout ce petit monde a enfin pu partager, jusqu’à 17 heures, galettes des rois, brioches et pâtés à la crème.

Un moment authentique et convivial

Élus, entrepreneurs et partenaires ont alors succédé aux habituels hôtes de l’établissement pour l’inauguration « officielle ».

Une collation hivernale autour de pain d’épices et sablés réalisés par les usagers du Réentraînement au Travail a régalé les papilles en ouverture de cette manifestation placée sous le signe de la convivialité et de l’authenticité.

Après une visite succincte sur site avant la tombée de la nuit, à la fois de la déchèterie pédagogique et du nouveau bâtiment administratif, les invités se sont réunis pour un moment d’échanges.

Avec Sophie Lendais, directrice du CREPSE, en maîtresse de cérémonie, tous ou presque ont pu s’exprimer : Alain Fournier, président de l’AREPSHA, notre association gestionnaire, a ouvert le bal avec un discours autour des valeurs de notre établissement et de la plus-value de cette déchèterie pédagogique, suivi par Benoît Garcin, chef d’exploitation de Sermaco, Christelle Chavana, responsable des déchèteries de Saint-Étienne Métropole, Pierre Arnaud, responsable d’Id’ées Interim, Françoise Rolland, de la maison de l’emploi et de la formation de Lyon, spécialiste des métiers autour du développement durable, et Jean-François Chossy, ancien député qui n’est plus à présenter pour son implication dans le domaine du handicap.

Trois salariés actuellement en formation Agent Technique de Déchèterie ont enfin pris la parole pour faire partager leur expérience concrète. Des témoignages qui ont véritablement conforté tous les acteurs présents du bien-fondé à la fois de cette formation diplômante et de cette déchèterie pédagogique, un outil qui sera à la disposition de l’ensemble de l’établissement qui souhaite ainsi marquer son attachement aux métiers dits verts.

> Découvrez l’album-photos de la journée

> Le diaporama PowerPoint de présentation du dispositif

+ d’infos sur la formation Agent Technique de Déchèterie

La formation continue

Le CREPSE propose ses services clé en main : des solutions de formation continue sur-mesure

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

L’ensemble des dispositifs de formation du CREPSE sont accessibles par le biais de la formation continue (CIF, DIF, actions de droit commun comme la POE ou le CARED, contrat de professionnalisation, offres individualisées ou collectives à destination des salariés handicapés ou d’encadrants via le PAUF, etc.)

Agréé organisme de formation, le CREPSE propose des modules de formation continue et s’attache à travailler en étroite collaboration avec les entreprises et collectivités, quels que soient leurs besoins,par l’intermédiaire de divers dispositifs(contrats de professionnalisation, POE, CARED, CIF, CPF – anciennement DIF, etc.)

Pour ce faire, nous sommes d’ailleurs à même d’accompagner le bénéficiaire en matière de possibilités de financement (en collaboration avec les OPCA, Organisme Paritaire Collecteur Agréé) et pour le montage administratif des dossiers.

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

Pour un contrat de professionnalisation, le CREPSE peut par exemple réaliser l’action de formation en alternance avec l’entreprise, et ce même si le recrutement de la personne choisie n’émane pas directement de notre structure ou si le candidat idoine est déjà choisi.

>>> Si dans le cadre de vos missions de prescription, d’orientation ou d’accompagnement d’une personne en situation de handicap, vous souhaitez mobiliser nos compétences en matière de formation continue, merci de nous contacter.

NOUVEAUTÉ
 

Son contenu :

> LES FORMATIONS À DESTINATION DES ENTREPRISES PRIVÉES ET STRUCTURES PUBLIQUES :
 Sensibilisation et professionnalisation des encadrants et managers à la question du handicap
 Sensibilisation et professionnalisation des équipes à la question du handicap
 Formation des professionnels : devenir tuteur en entreprise d’une personne en situation de handicap (recrutement avéré ou en projet)
 Sensibilisation au handicap : les clés indispensables pour travailler et vivre ensemble
 Prestation d’orientation et/ou de (re)positionnement professionnel dans le cadre d’un salarié en risque de licenciement pour inaptitude

LES FORMATIONS À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE L’INSERTION ET/OU DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL :
 Formation « Réponse aux appels d’offres des marchés publics de formation »
 Formation des professionnels à l’analyse de situations de travail
 Formation de formateurs à la Dynamique de Recherche d’Emploi (DRE) et aux techniques d’animation de groupe

 

La Fagerh

logo_fagerh

Le CREPSE adhère à la Fédération des Associations Groupements et Établissements de Réadaptation pour les personnes en situation de Handicap (FAGERH).
En 1919, une personne handicapée, Ellen Poidatz, crée à Saint Fargeau (Seine et Marne), un centre assurant simultanément les soins et l’enseignement scolaire à des enfants poliomyélitiques. Puis, en 1927, la Fondation Franco-Américaine ouvre à Berck-ville un centre d’apprentissage pour personnes handicapées.
Ces pionniers ouvrent la voie à de nombreuses associations qui créent des établissements préparant les personnes handicapées au retour à l’emploi : les Anciens du Sana, la Ligue pour l’Adaptation du Diminué Physique au Travail, l’Association des Paralysés de France, l’Association pour la Rééducation Fonctionnelle, les Blessés du poumon, l’Association pour le Reclassement Social Mutuel, la Fondation des Etudiants de France…
Sans législation appropriée, ces établissements connaissent des difficultés financières. Il faut attendre février 1944 pour qu’un un agrément soit délivré au Centre des Baumes à Valence (LADAPT), au titre de la Post-Cure. C’est sur ce texte que s’appuient les associations pour asseoir la pérennité de leurs établissements.
La FAGERH est fondée le 18 décembre 1944 (publication au J.O. le 11 février 1945). Cette fédération est née de la volonté de quelques associations qui souhaitaient unir leurs efforts pour faire évoluer la législation en faveur des personnes handicapées, et réfléchir ensemble aux dispositifs de reclassement les plus efficients.
Le premier président fut Suzanne Fouché, la fondatrice de LADAPT en 1929.

Depuis plus de soixante ans, la Fagerh (www.fagerh.fr) affirme sa vocation :
• Fédérer, en vue de coordonner leur action, les Associations, Organismes, Groupements, Etablissements ou Services à but non lucratif, ayant pour objet l’adaptation et l’intégration des personnes handicapées
• Animer ce réseau, en facilitant les échanges de bonnes pratiques et coordonnant leur réflexion
• Promouvoir par le travail en réseau avec nos partenaires, des réponses adaptées aux besoins évolutifs des personnes en situations de handicap
• Être l’interlocuteur des pouvoirs publics pour toutes les questions relevant de l’orientation, de la formation et de l’insertion des personnes handicapées, et défendre leurs intérêts dans les évolutions politiques et législatives

La Fagerh n’a de cesse d’afficher ses valeurs :
• En tant que mission de service public, notre action se fonde sur des valeurs d’humanisme, de respect et de solidarité
• Les personnes accueillies sont avant tout des citoyens, qui doivent être acteurs à part entière de leur projet de vie et de leur projet professionnel
• Les droits et libertés des personnes accueillies dans les centres sont garantis
• L’accompagnement médico-psycho-social est la meilleure garantie d’une intégration professionnelle et sociale durable
• Pour être efficace, le suivi doit être à la fois individualisé, et global (par l’action concertée d’une équipe pluridisciplinaire)
Au niveau national, la Fagerh regroupe plus de 120 établissements et services pour un total de 240 formations qualifiantes dans 14 secteurs d’activités, répartis dans 8 régions : Rhône-Alpes, Sud-Est, Sud-Ouest, Centre-Auvergne-Bourgogne, Ouest, Île de France, Nord, Est.

La FAGERH a signé des conventions cadre de partenariat pour systématiser les relations entre les CRP et de grandes entreprises (EDF, Thales, Areva, Leroy Merlin, Kone, LVMH, Fondation L’Occitane, IBM, Société Générale, Lyonnaise des Eaux, Eaux et Force, Assystem France, Capgemini, Dassault Systèmes, Française des Jeux, IFP, Sogeti, plusieurs organismes du secteur du travail temporaire comme Adia, Manpower et Crit Interim et diverses structures de la fonction publique territoriale telle que la Ville de Paris, etc.)

Quelques exemples de conventions passées entre la FAGERH et de grandes structures nationales, déclinées et déclinables sur les territoires :
> EDF
> CRIT
> CHEOPS (Cap emploi)
> MANPOWER
> O2
> LA POSTE