L’AREPSHA-CREPSE passe brillamment le cap de l’Ă©valuation externe

20150407_085352AuditĂ© dĂ©but novembre 2014 par le cabinet rhodanien Geronto Services dans le cadre obligatoire de la campagne d’Ă©valuation externe, l’AREPSHA-CREPSE a rassemblĂ© l’ensemble de ses salariĂ©s, mardi 7 avril 2015, pour leur prĂ©senter, par la voix de Christelle Mortemousque, Ă©valuatrice, l’excellent bilan qui en a rĂ©sultĂ©.

Portant sur les activités et la qualité des prestations des établissements et services visés à l’article L.312-1 du code de l’Action sociale et des familles (CASF), dont l’AREPSHA-CREPSE fait partie, l’évaluation externe porte, pour rappel, de manière privilégiée sur la pertinence, l’impact et la cohérence des actions déployées, au regard d’une part des missions imparties, et d’autre part des besoins et attentes des populations accueillies. Les champs des évaluations externe et interne sont les mêmes afin d’assurer la complémentarité des analyses et de fait, pouvoir apprécier les évolutions et les effets des mesures prises pour l’amélioration continue du service rendu.

Pour rĂ©aliser leur Ă©valuation externe, les Ă©tablissements et services sociaux et mĂ©dico-sociaux (ESSMS) doivent choisir des organismes habilitĂ©s.C’est ainsi que le choix du comitĂ© de suivi de l’évaluation externe de l’AREPSHA-CREPSE s’Ă©tait portĂ©, après un appel d’offre ayant rĂ©uni 18 dossiers de candidature, sur le cabinet rhodanien Geronto Services, certifiĂ© par l’ANESM depuis 2009.

Deux journées d'audit

Durant deux journĂ©es, deux Ă©valuateurs de cette structure s’Ă©taient donc rendus au CREPSE afin d’interroger l’établissement dans son ensemble et les salariĂ©s et usagers en particulier sur les pratiques professionnelles, au regard notamment des 35 recommandations de bonnes pratiques professionnelles mises en place par l’ANESM (Agence nationale de l’évaluation et de la qualitĂ© des Ă©tablissements et services sociaux et mĂ©dico-sociaux).

L’usager et son projet personnalisé, son accueil au sein de la structure, l’hébergement et la restauration, les partenariats développés avec les employeurs et la question des droits, de la bientraitance et de la prévention des risques étaient notamment au cœur des préoccupations des évaluateurs du cabinet Geronto Services.

De nombreux points forts

Mme Mortemousque, dans son rapport Ă©crit et sa restitution orale, a mis l’accent sur l’excellente moyenne de l’Ă©tablissement qui est de 88,28 sur 100 avec des scores supĂ©rieurs Ă  70 dans chacune des treize thĂ©matiques de l’Ă©valuation externe (Accueil et admission de l’usager ; cadre de vie et hĂ´tellerie ; interactions avec l’environnement ; Ă©valuation interne et amĂ©lioration continue ; participation et expression collective des usagers ; personnalisation de l’accompagnement ; prĂ©vention et gestion des risques ; projet d’Ă©tablissement ; ressources humaines ; ressources matĂ©rielles et budgĂ©taires ; restauration ; sĂ©curitĂ© et maintenance ; accompagnement de l’usager).

Mais au-delĂ  des chiffres, l’Ă©valuatrice a surtout insistĂ© sur les principaux points forts de l’Ă©tablissement qui, au regard de son audit, sont les suivants :
Le projet d’Ă©tablissement (participation, pertinence des objectifs, suivi de la rĂ©alisation et des indicateurs, mise en place de pĂ´les avec l’usager au centre du dispositif, etc.)
L’ouverture sur l’environnement (partenariats actifs, conventions, Ă©vĂ©nementiels, outils et supports de communication, crĂ©ation de la communautĂ© CREPSE, etc.)
L’accueil et la personnalisation de l’accompagnement (prise en compte des besoins et attentes des usagers, efficacitĂ© des dispositifs d’accueil, rĂ©fĂ©rent de parcours, respect de la personnalisation des parcours, co-construction et co-Ă©valuation des projets avec l’usager, etc.)
AmĂ©lioration continue (participation des usagers et salariĂ©s, Ă©laboration de plans d’action, rĂ©fĂ©rentiel conforme Ă  la loi du 2 janvier 2002, engagement fort dans une dĂ©marche d’amĂ©lioration continue, etc.)
L’accompagnement des usagers (mĂ©thodes innovantes, structuration des dispositifs, rĂ´le du pĂ´le compensation, aides du rĂ©fĂ©rent de parcours et du formateur insertion dans la recherche d’emploi, etc.)
La restauration (Ă©quilibre des menus, règles d’hygiène, formation au public accueilli, prise en compte des rĂ©gimes et aversions de chacun, fabrication du pain par les stagiaires, etc.)
Les ressources matérielles et budgétaires (système informatique sécurisé, moyens financés déployés, réactivité sur les appels à projet, etc.)

Fort de ces Ă©lements plus que positifs, Christelle Mortemousque a donc bien entendu confirmĂ© la rĂ©ussite de l’Ă©tablissement Ă  cette Ă©valuation externe qui conditionnait, comme la loi l’exige, le maintien total des agrĂ©ments dĂ©livrĂ©s par les autoritĂ©s de tutelle compĂ©tentes.

La prochaine campagne d’évaluation externe doit intervenir au plus tard dans sept ans, à savoir avant 2021.

JournĂ©e de lancement pour l’Ă©valuation externe

Choisi par l’AREPSHA-CREPSE pour rĂ©aliser son Ă©valuation externe en novembre prochain, le cabinet Geronto Services a rassemblĂ© l’ensemble des salariĂ©s de l’Ă©tablissement pour lui exposer le dĂ©roulement de ce bilan primordial.

C’est jeudi 25 septembre 2014 que l’AREPSHA-CREPSE a vĂ©ritablement lancĂ© sa campagne d’Ă©valuation externe en recevant le cabinet rhodanien Geronto Services. Par la voix de sa reprĂ©sentante et future Ă©valuatrice, Christelle Mortemousque, le cabinet a exposĂ© Ă  l’ensemble des salariĂ©s de l’Ă©tablissement la raison d’ĂŞtre de cette Ă©valuation externe et les conditions dans lesquelles elle serait rĂ©alisĂ©e les 3 et 4 novembre prochains.

ComplĂ©mentaire avec l’Ă©valuation interne

Portant sur les activités et la qualité des prestations des établissements et services visés à l’article L.312-1 du code de l’Action sociale et des familles (CASF), dont l’AREPSHA-CREPSE fait partie, l’évaluation externe porte de manière privilégiée sur la pertinence, l’impact et la cohérence des actions déployées, au regard d’une part des missions imparties, et d’autre part des besoins et attentes des populations accueillies. Les champs des évaluations externe et interne sont les mêmes afin d’assurer la complémentarité des analyses et de fait, pouvoir apprécier les évolutions et les effets des mesures prises pour l’amélioration continue du service rendu.

20140925_161639Pour réaliser leur évaluation externe, les établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) doivent choisir des organismes habilités.C’est ainsi que le choix du comité de suivi de l’évaluation externe du CREPSE s’est porté, après un appel d’offre ayant réuni 18 dossiers de candidature, sur le cabinet rhodanien Geronto Service, certifié par l’ANESM depuis 2009.

35 recommandations de bonnes pratiques professionnelles

Durant deux journĂ©es, deux Ă©valuateurs de cette structure se rendront donc au CREPSE afin d’interroger l’Ă©tablissement dans son ensemble et les salariĂ©s en particulier sur leurs pratiques professionnelles, au regard notamment des 35 recommandations de bonnes pratiques professionnelles mises en place par l’ANESM (Agence nationale de l’Ă©valuation et de la qualitĂ© des Ă©tablissements et services sociaux et mĂ©dico-sociaux).

L’usager au cĹ“ur de la dĂ©marche

20140925_161614Ce qu’il faut principalement retenir, c’est que l’usager et son projet personnalisĂ©, son accueil au sein de la structure, l’hĂ©bergement et la restauration, les partenariats dĂ©veloppĂ©s avec les employeurs et la question des droits, de la bientraitance et de la prĂ©vention des risques seront au cĹ“ur des prĂ©occupations des Ă©valuateurs du cabinet Geronto Services.
SalariĂ©s et membres de la direction seront ainsi interrogĂ©s, ainsi que des usagers. Des volontaires parmi ceux prĂ©sents lors des prochaines rĂ©unions avec la direction seront d’ailleurs invitĂ©s Ă  se positionner si une participation au processus les intĂ©resse.

Outre le maintien total ou partiel de l’agrĂ©ment dĂ©livrĂ© par les autoritĂ©s de tutelle compĂ©tentes, l’Ă©valuation externe conditionne Ă©galement les orientations stratĂ©giques de l’Ă©tablissement en mettant en lumière ses points forts, des axes Ă  suivre, des constats et objectifs Ă  travailler par le biais de propositions et/ou prĂ©conisations.

L’Ă©valuation externe a lieu tous les sept ans.