>>> RUBRIQUE DES OFFRES D’EMPLOI <<<

Chers partenaires, chers employeurs, si vous avez une offre d'emploi relative au handicap à nous transmettre pour cette rubrique ou si vous souhaitez que nous affinions avec vous un poste ou la recherche d'un profil, n'hésitez pas, contactez-nous !

Consultez ici les dernières offres d’emploi mises en ligne par nos Ă©quipes.

* * * * * * * * * *

DATE DE PUBLICATION : le 9 février 2017
DESCRIPTIF DU POSTE : CONSEILLER EMPLOI H/F

> Structure d’insertion professionnelle des personnes reconnues travailleurs handicapĂ©s recrute pour son service Cap emploi Ă  Roanne

>> Pour consulter l’offre dans son intĂ©gralitĂ©, merci de cliquer ICI

> Candidatures :
Si vous ĂŞtes intĂ©ressĂ©(e) par cette offre d’emploi, merci d’adresser votre candidature Ă  Marie-Christine FOURNET, par mail mfournet@cap-emploi42.com.

* * * * * * * * * *

DATE DE PUBLICATION : le 13 mars 2017
DESCRIPTIF DU POSTE : AGENT MAGASINIER H/F

> Contrat de professionnalisation de 13 mois, Ă  pourvoir sur Veauche.

>> Pour consulter l’offre dans son intĂ©gralitĂ©, merci de cliquer ICI

> Candidatures :
Si vous ĂŞtes intĂ©ressĂ©(e) par cette offre d’emploi, merci d’adresser votre candidature Ă  Kedidja SAGNES, formatrice insertion au CREPSE, par mail ksagnes@crepse.fr.

* * * * * * * * * *

Le CREPSE officialise son partenariat avec le Groupe Casino

C’est une nouvelle qui ravira les amoureux de cette marque stĂ©phanoise historique, devenue gĂ©ant de la grande distribution et du commerce alimentaire, qu’est le Groupe Casino : Ă  l’occasion de la 3e journĂ©e des Ă©coles partenaires, l’AREPSHA-CREPSE a fièrement et officiellement paraphĂ© une convention de partenariat avec la multinationale, portant sur l’alternance et l’emploi des personnes en situation de handicap. Une Ă©vidence tant Casino est engagĂ©e depuis de nombreuses annĂ©es sur ces deux problĂ©matiques.

On ne prĂ©sente plus le Groupe Casino, acteur majeur du commerce et de l’agroalimentaire, implantĂ© en France mais Ă©galement en AmĂ©rique du sud et en Asie, par l’intermĂ©diaire de ses hypermarchĂ©s, supermarchĂ©s, enseignes de proximitĂ©, mais Ă©galement le e-commerce ou encore ses services de restauration et de logistique. Le Groupe Casino maĂ®trise la chaĂ®ne de distribution et de commerce alimentaire de A Ă  Z mais a su conserver la proximitĂ© et l’engagement citoyen qui ont toujours fait de cette marque nĂ©e en 1898 Ă  Saint-Étienne une enseigne respectable et respectĂ©e.

Si elle accompagne les clients et collaborateurs en situation de handicap depuis plus de vingt ans par l’intermĂ©diaire de la mission Handipacte et de sa responsable Annie Ayel, elle est Ă©galement devenue un modèle en matière de recrutement et d’alternance.
Emmanuelle Nogarotto, responsable emploi des jeunes au sein du Groupe Casino, y est pour beaucoup et elle est d’ailleurs Ă  l’initiative de la journĂ©e des Ă©coles partenaires, associant chaque annĂ©e les Ă©coles et centres de formation Ĺ“uvrant aux cĂ´tĂ©s de Casino sur les champs de l’alternance et de l’emploi des jeunes et partageant les mĂŞmes valeurs.

La troisième du nom a eu lieu mardi 7 octobre 2014 et l’AREPSHA-CREPSE a, Ă  cette occasion, rejoint les 40 structures partenaires, en signant officiellement une convention de partenariat avec le groupe dont le siège social est situĂ© Ă  Saint-Étienne, dans le quartier des affaires de Châteaucreux.

Une belle reconnaissance

Comme d’autres nouveaux venus de la France entière, notre Ă©tablissement a eu l’honneur d’intĂ©grer ce cercle très fermĂ© des structures reconnues par le Groupe Casino pour la qualitĂ© de leur prise en charge et de leur accompagnement, et de devenir, par la mĂŞme, le premier et seul centre de formation et de rĂ©Ă©ducation professionnelle partenaire, travaillant uniquement sur le champ des personnes en situation de handicap.

Une belle reconnaissance pour l’AREPSHA-CREPSE mais surtout le dĂ©but d’une belle aventure entre les deux structures dont l’objectif est clairement de favoriser l’alternance et les stages des personnes en situation de handicap au sein du Groupe Casino et de permettre des actions communes dans le respect des valeurs citoyennes stipulĂ©es dans la charte d’engagement.

Un renforcement des missions communes

C’est notamment le dispositif 3A, service spĂ©cialisĂ© de l’AREPSHA-CREPSE, qui a concouru Ă  la finalisation de cet accord bipartite, grâce Ă  son action uniquement axĂ©e sur les parcours des usagers en situation de handicap par le biais des contrats d’alternance.

Les actions de tutorat, sensibilisation, formation et information, accompagnement et suivi sont dĂ©sormais clairement actĂ©s par cette convention de partenariat qui fait de la proximitĂ©, de l’Ă©coute, de la promotion de la diversitĂ© et de la confiance ses maĂ®tre-mots.

Avec un taux d’emploi des personnes en situation de handicap Ă  près de 11,50%, le Groupe Casino est fortement impliquĂ© sur ce champ-lĂ  depuis très longtemps et nul doute que cette convention de partenariat officiellement signĂ©e pour l’AREPSHA-CREPSE par David Mazoyer, son directeur, et conclue pour une durĂ©e de deux ans ne fera que renforcer les missions conjointes et parallèles que se sont fixĂ© nos deux structures.

> Le site internet du Groupe Casino dĂ©diĂ© Ă  l’alternance et aux stages : www.alternance-stages-casino.fr

20141007_155643

20141007_145629

montage casino

Les usagers découvrent les coulisses de l’entreprise Thalès-Angénieux

C’est un poids-lourd de l’optique qu’une dizaine d’usagers de notre établissement, encadrés par trois accompagnateurs, ont eu la chance de visiter vendredi 19 septembre 2014 pendant près de trois heures. Une immersion dans les coulisses d’une entreprise à la pointe de la technologie qui a pourtant su conserver son savoir-faire historique dépendant principalement de la main de l’homme.

Au point culminant de Saint-Héand (700 mètres), un petit village du département de la Loire (42), se dresse fièrement l’entreprise Angénieux, marque du groupe national et international Thalès.

Depuis près de 80 ans, ce fabricant d’optiques de précision s’est forgé une solide renommée qui dépasse aisément les frontières ligériennes et ce sont ainsi tous les procédés de fabrication, des produits d’exception et des femmes et des hommes passionnés que les usagers du CREPSE ont pu découvrir au fil d’une riche matinée. Matinée rythmée par un accueil des plus chaleureux dans toutes les parties de cette entreprise forte de 400 collaborateurs qui a fait de l’optique, des lentilles et des jumelles de vision nocturne pour une utilisation par toutes les armées du monde ses produits phares.

C’est ce large éventail qui fait toute l’originalité de cette entreprise qui fabrique aussi bien les meilleurs objectifs du monde pour la production cinématographique et audiovisuelle que des jumelles affiliées à des armes de guerre, ce qui explique que 70% de son chiffre d’affaires est effectué à l’étranger.

Des produits de très haute technologie

Au cours de cette visite particulièrement instructive, la douzaine de visiteurs du CREPSE s’est laissée guider dans tous les couloirs et ateliers de fabrication où, étonnamment, bien qu’industrialisées, les chaînes de montage, d’assemblage et de réglage laissent une part prépondérante à l’action manuelle et à la dextérité des salariés. Que ce soit pour le polissage des lentilles, le fraisage, la gravure et bien sûr les réglages et bilans finaux qui se jouent parfois à un micron voire moins. Sans oublier la fabrication des jumelles de vision nocturne, à infrarouges, capables de détecter une source de chaleur dans la nuit.

Chaque petit « joujou » – objectif ou paire de jumelles – qui quitte les murs de Saint-Héand vaut plusieurs dizaines de milliers d’euros. D’où la sécurité quasi-militaire qui règne à l’intérieur du site, autant pour la sécurité de tous que pour la confidentialité autour des produits. Car aux dires même des représentants de Thalès-Angénieux, si l’entreprise a toutes les contraintes d’une société de haute technologie, elle a conservé un savoir-faire quasi-artisan.

Et la meilleure preuve en est que de nombreux salariĂ©s de Thalès rencontrĂ©s occupent des postes après une formation interne de premier plan et un recrutement plus basĂ© sur les aptitudes, le savoir-ĂŞtre et les habiletĂ©s que sur les diplĂ´mes. Car ce que recherche Thalès-AngĂ©nieux, ce sont avant tout des talents. Et il en faut pour produire des articles Ă  haute valeur ajoutĂ©e qui se doivent d’être irrĂ©prochables. Le nettoyage des lentilles, leur polissage ou l’ultime rĂ©glage des objectifs en sont les exemples les plus parlants, qui ont d’ailleurs vĂ©ritablement Ă©poustouflĂ©s les usagers du CREPSE. Et quand on sait qu’AngĂ©nieux remplit très largement son obligation d’emploi de personnes en situation de handicap Ă  hauteur de 9,6%, on ne peut que souligner son investissement dans le domaine et sa rĂ©ussite.

Changer les a priori sur des secteurs d’activitĂ©

Après la salvatrice visite d’Orange fin 2013, c’est Ă  n’en pas douter une visite qui aura Ă©tĂ© riche d’enseignements sur des mĂ©tiers technique et dans une branche professionnelle qui paraissait inaccessible pour certains et qui pourrait bien finalement avoir suscitĂ© des vocations après avoir dĂ©couvert la rĂ©alitĂ© du monde du travail trop souvent empreinte de fausses reprĂ©sentations sur les postes et mĂ©tiers.

Toute l’Ă©quipe de l’AREPSHA-CREPSE remercie vivement l’entreprise Thalès-AngĂ©nieux pour la qualitĂ© de son accueil.

20140919_08565620140919_085648

Le salon Handiagora vous attend le 15 avril

Partie prenante du projet montĂ© par Claudette Golfier dès sa genèse, l’AREPSHA-CREPSE et plus largement le rĂ©seau RhĂ´ne-Alpes de la FAGERH (notre fĂ©dĂ©ration nationale) vous invitent Ă  participer au salon Handiagora qui se dĂ©roule le 15 avril prochain Ă  l’Espace TĂŞte d’Or de Lyon-Villeurbanne.

Rendez-vous-aux-Rencontres-Handiagora1De 10 heures Ă  18 heures, près de 40 structures (principalement des organismes de formation spĂ©cialisĂ©s dans le handicap, des entreprises et des partenaires) et 30 stands vous attendent ainsi pour faire un focus sur les mĂ©tiers, la formation et l’alternance.
Car la grande originalitĂ© du projet Handiagora – et qui constitue tout son intĂ©rĂŞt -, c’est de se vouloir avant tout un lieu d’Ă©changes oĂą les personnes en situation de handicap viennent chercher de l’information sur l’emploi, les formations et les diffĂ©rents secteurs d’activitĂ© qui recrutent en direct, sans pour autant que ce soit un « traditionnel » forum de l’emploi.

L’AREPSHA-CREPSE et la FAGERH seront prĂ©sents toute la journĂ©e, n’hĂ©sitez pas Ă  venir nous rencontrer pour un salon qui vous promet d’apprĂ©hender les choses autrement !

> 15 avril 2014, de 10h Ă  18h – EntrĂ©e libre et gratuite
Espace TĂŞte d’Or – 103 boulevard Stalingrad
69100 VILLEURBANNE
Renseignements : www.handiagora.fr

Une journĂ©e portes ouvertes placĂ©e sous le signe de l’Ă©change

Le jeudi 20 mars 2014, l’AREPSHA-CREPSE a renouĂ© avec une belle tradition qui avait quelque peu disparu en organisant une journĂ©e portes ouvertes Ă  destination des professionnels et du grand public.

La journĂ©e s’est dĂ©roulĂ©e en deux temps avec, en matinĂ©e d’abord, plusieurs tables rondes entre professionnels qui se sont rĂ©vĂ©lĂ©es ĂŞtre un magnifique succès, tant en termes d’affluence qu’en matière d’intĂ©rĂŞt des informations transmises et dĂ©bats initiĂ©s. En effet, ce sont pas moins de 76 professionnels qui ont pu partager ces moments d’Ă©changes particulièrement riches, tant dans la forme que dans le fond.
Notre Ă©tablissement avait privilĂ©giĂ© la discussion informelle en prĂ©voyant quatre tables rondes aux thĂ©matiques bien identifiĂ©es : le dispositif de la RĂ©Ă©ducation Professionnelle, l’orientation et la formation professionnelle, la question de la compensation et de l’accompagnement du handicap, et l’insertion professionnelle, une finalitĂ©. Le tout animĂ© par Fabien Burlinchon, chargĂ© de communication Ă  l’AREPSHA-CREPSE.

Alain Fournier, prĂ©sident de l’AREPSHA, Marc Maisonny, dĂ©lĂ©guĂ© dĂ©partemental de la Loire et coordinateur du territoire de santĂ© Ouest Ă  l’Agence RĂ©gionale de SantĂ©, et Sophie Gardette, responsable de la cellule handicap Ă  la Direccte RhĂ´ne-Alpes, avaient au prĂ©alable accueilli avec brio l’ensemble des participants avec chacun un discours de bienvenue pour rappeler les orientations politiques choisies, l’intĂ©rĂŞt du dispositif pour l’ensemble des bĂ©nĂ©ficiaires et les perspectives Ă  venir.

Des thèmes riches et animés

Au fil des tables rondes se sont succĂ©dĂ© : StĂ©phane Cadet, membre de la cellule handicap Ă  la Direccte RhĂ´ne-Alpes, Pascale Lassablière, rĂ©fĂ©rente insertion professionnelle Ă  Maison Loire Autonomie et Catherine Thony, dĂ©lĂ©guĂ©e rĂ©gionale de la Fagerh pour le thème de la RĂ©Ă©ducation professionnelle ; Gilles Toninato, Monique Bendia, Katy Guimet, tous trois formateurs Ă  l’AREPSHA-CREPSE, et Isabelle Gery, directrice de Forez Entreprendre pour le thème de l’orientation et de la formation professionnelle ; Didier Depret, ergonome Ă  l’AREPSHA-CREPSE, Christine Bresselle, responsable adjointe Ă  la Carsat Loire, et les Docteurs Anna Mainsel (AREPSHA-CREPSE) et Luc Fontana (mĂ©decin du travail) pour le thème sur la compensation et l’accompagnement du handicap ; enfin, Sophie Gardette, Christiane Françon, du dispositif 3A de l’AREPSHA, Sophie Lendais, directrice de Cap emploi 42 et du Sameth 42, et StĂ©phane Bouvier, un ancien usager de notre Ă©tablissement pour le thème sur l’insertion professionnelle.

Les usagers partie prenante des visites guidées

En fin de matinĂ©e, Laure Bouvet-Mossaz, adjointe de direction et responsable des formations Ă  l’AREPSHA-CREPSE, a synthĂ©tisĂ© les dĂ©bats du jour et rappelĂ© l’importance des diffĂ©rents dispositifs de formation en guise de discours de clĂ´ture, sans manquer de remercier tous les partenaires et structures de leur prĂ©sence, avec des reprĂ©sentants de plusieurs grandes entreprises, de la Direccte, du Service Public de l’Emploi, de l’ARS, de nombreux centres de formation, de MDPH, de la Carsat, ou encore du milieu protĂ©gĂ© pour ne citer qu’eux tant la liste est longue.
Un apéritif et un buffet haut en couleur ont permis la poursuite des échanges dans la convivialité et la bonne humeur durant la pause méridienne.

Ensuite, l’après-midi, les professionnels dĂ©jĂ  prĂ©sents le matin ont pu poursuivre avec une visite guidĂ©e de l’Ă©tablissement, Ă  laquelle s’est jointe une trentaine de personnes issues du « grand public ». Toutes ont soulignĂ© la pertinence des dispositifs de formation et apprĂ©ciĂ© de pouvoir s’entretenir avec les professionnels et les usagers, qui ont parfaitement fait part de leur parcours respectif.

Une journĂ©e portes ouvertes qui a en tous les cas reçu de fort nombreux et sympathiques tĂ©moignages de satisfaction, ce qui laisse sans aucun doute prĂ©sager d’une reconduction de la formule pour l’annĂ©e prochaine et les suivantes, avec la volontĂ© toujours intacte de partager les pratiques professionnelles et d’offrir aux usagers une information la plus lisible possible sur notre Ă©tablissement et plus gĂ©nĂ©ralement la rĂ©Ă©ducation professionnelle.

>>> DĂ©couvrir toutes les photos de l’Ă©vĂ©nement sur notre page Facebook officielle

Alternance : le D3A organise deux réunions mi-avril 2014

Le dispositif 3A, qui fait partie du groupe AREPSHA, notre association gestionnaire, organise deux rĂ©unions d’information Ă  destination des bĂ©nĂ©ficiaires les 11 et 16 avril prochains.
Le D3A a pour principal objectif d’amĂ©liorer le taux d’emploi des personnes reconnues travailleurs handicapĂ©s par le biais de contrats d’alternance adaptĂ©s, en mettant en relation employeurs et candidats et en les accompagnant au sein des organismes tout au long du contrat et de la formation.

>>> Découvrez les 7 métiers pour lesquels vous pouvez postuler avec la motivation comme atout n°1Info_coll_bénéficiaires_v2