Cap sur le numérique en envisageant « Dalia »

20150911_092800C’est l’un des projets phares de notre Ă©tablissement : dĂ©velopper des centres ressources afin de mettre Ă  disposition des apprenants des contenus d’autoformation accompagnĂ©s.

Cette rĂ©volution pĂ©dagogique passera forcĂ©ment par les outils numĂ©riques, l’un des autres chevaux de bataille de l’AREPSHA-CREPSE dans le projet d’Ă©tablissement 2015-2020 Ă  venir.
Et dans cette optique, notre directeur David Mazoyer s’est dĂ©placĂ© Ă  Rouen au sein de la structure « Education et Formation » pour y dĂ©couvrir un produit de formation en ligne dĂ©nommĂ© « DALIA ».

SĂ©duit par ce Dispositif d’Apprentissage en LIgne et en Autonomie, ce dernier n’a pas manquĂ© de faire partager les nombreuses possibilitĂ©s de ce catalogue interactif et en 3D en invitant en retour FrĂ©dĂ©ric Rampion, formateur chez « Education et Formation », Ă  venir prĂ©senter leur outil unique aux professionnels de l’AREPSHA-CREPSE.

C’est ainsi que durant toute la matinĂ©e du vendredi 11 septembre, ce dernier a dĂ©taillĂ© avec brio ce produit de formation associatif et Ă©volutif, modèle vers lequel l’AREPSHA-CREPSE s’oriente.

DALIA a l’avantage d’offrir un catalogue en ligne pour la rĂ©appropriation de l’Ă©crit ou l’apprentissage de la langue basĂ© sur des situations de la vie quotidienne et professionnelle, tout en permettant Ă  l’usager de dĂ©velopper une compĂ©tence numĂ©rique de base Ă  partir de contenus en 3D.

Cet outil pourrait tout Ă  fait s’inscrire dans le cadre de travail de l’AREPSHA-CREPSE qui souhaite en effet se positionner avec vigueur sur le champ de la remise Ă  niveau (labellisation APP oblige), via le socle de connaissances et de compĂ©tences professionnelles dĂ©fini par la rĂ©forme de formation professionnelle.

Un enjeu d’importance pour l’Ă©tablissement qui pourrait bien passer par une collaboration future avec « Education et Formation » que nous remercions une nouvelle fois pour son intervention enrichissante et novatrice. Affaire Ă  suivre…

20150911_091202 20150911_091300

Une expo photo s’invite au CREPSE

Une exposition photo pour sensibiliser Ă  la situation prĂ©caire des demandeurs d’asile s’invite au CREPSE du 2 au 6 juin 2014.

affiche« Ces regards qui racontent une histoire » : c’est le thème de l’exposition qui prendra ses quartiers au CREPSE durant toute la semaine prochaine, du 2 au 6 juin 2014. OrganisĂ©e conjointement par Interface Saint-Étienne (Ă©quipe mobile psychiatrie prĂ©caritĂ©) et le collectif Noir et Blanc, elle prĂ©sentera pas moins de dix clichĂ©s d’un mètre par un mètre reprĂ©sentant des hommes et des femmes en situation difficile, vivant dans l’angoisse d’un refus de rĂ©gularisation.

Afin de ne pas ĂŞtre reconnus et de prĂ©server leur identitĂ©, ces « acteurs d’un jour » ont utilisĂ© maquillage, masques et lunettes, ce qui a finalement transformĂ© l’intensitĂ© des regards et des visages en de somptueuses et profondes Ĺ“uvres d’art.

Ces photos tĂ©moignent du travail, au quotidien, de l’Ă©quipe mobile psychiatrie et prĂ©caritĂ© Interface qui a pour mission d’aller au devant des populations prĂ©caires dans le but de leur permettre un accès aux soins psychiques. Ou quand le rendu artistique se met au service du travail thĂ©rapeutique et d’accompagnement.

Le jeudi 5 juin de 9 heures Ă  11 heures, un temps de prĂ©sentation et de visite de l’exposition en compagnie de l’Ă©quipe d’Interface est prĂ©vu avec une entrĂ©e libre et gratuite pour tous. Un petit film rĂ©alisĂ© par Samdarra (SantĂ© mentale des demandeurs d’asile en RhĂ´ne-Alpes) sera projetĂ© Ă  cette occasion.

Le CREPSE vous attend nombreux Ă  cet Ă©vĂ©nement qui devrait, Ă  n’en pas douter, Ă©veiller quelques Ă©motions, et susciter votre sensibilitĂ© culturelle.

Une sortie à la Rotonde pour ne pas perdre la mémoire

Fin octobre et mi-novembre 2013, une douzaine de stagiaires du CREPSE s’est rendue Ă  la Rotonde, centre de culture scientifique de l’École des Mines de Saint-Étienne, Ă  la dĂ©couverte de nos « mĂ©moires ».

Elle demeure aujourd’hui encore l’un des grands mystères de notre existence. Elle, c’est la mĂ©moire, dont le centre ressources compĂ©tences-clĂ©s du CREPSE se propose de percer les secrets grâce Ă  l’exposition « MĂ©moire/S » accueillie Ă  la Rotonde de Saint-Étienne du 7 octobre 2013 au 7 mars 2014. L’un des objectifs de cette exposition est de faire connaĂ®tre aux jeunes et moins jeunes les diffĂ©rentes mĂ©moires humaines qui existent (procĂ©durale, perceptive, de travail, Ă©pisodique et sĂ©mantique) et de tenter de les expliquer.

memoire_intri-2Trois visites pour les stagiaires du CREPSE ont ainsi été proposées en octobre et novembre, suivies d’un atelier « Jeux de mémoire ».

Des panneaux, des expĂ©riences ludiques avec manipulation, jeux, observations au microscope, explications, ainsi qu’un guidage rĂ©alisĂ© par les animateurs ont rendu cette exposition interactive et poussĂ© les visiteurs au questionnement et Ă  l’échange. Quelques heures pour tester et entraĂ®ner ses mĂ©moires en somme…

Tous les participants ont beaucoup apprécié l’aspect scientifique mis à la portée de tous qui constitue un excellent complément à l’apprentissage proposé au CREPSE.

L’opération sera renouvelée en février 2014.

Seize stagiaires ont visité le château des Bruneaux

Seize stagiaires du CREPSE ont profitĂ© de la fin du mois de juillet, avant la fermeture estivale de l’Ă©tablissement, pour effectuer une visite guidĂ©e Ă  l’ÉcomusĂ©e des Bruneaux Ă  Firminy, situĂ© Ă  quelques kilomètres de Saint-Étienne.

1072606_655846661099980_676690071_oTous ont beaucoup apprĂ©ciĂ© la dĂ©couverte du château ainsi que celle d’une galerie minière reconstituĂ©e.
Un patrimoine local qui a suscité questionnements et échanges constructifs, comme cela avait déjà été le cas lors des sorties précédentes à la Biennale du Design et au Mémorial de la Résistance et de la Déportation de Saint-Étienne, organisées par le Centre Ressources compétences-clés du CREPSE.