DECOUVRIR LA RADIO RCF, SON RESEAU D’EMISSION, ENREGISTRER NOTRE EMISSION DE PARTAGE DE VIE

Ils s’appellent VĂ©ronique, Franck, Fabienne, Nadir, OcĂ©ane, Emmanuel, Paul, Bruno, Alain, StĂ©phane, Erigin.
Les accidents de la vie les ont frappĂ©s, mais ils se remettent en marche vers l’emploi avec le CREPSE (Centre de RĂ©Ă©ducation Professionnelle de Saint-Etienne).
Ils ont visité la Radio avec Kathy, leur formatrice et se sont interviewés dans les conditions de direct, une belle expérience.

CO.TE.DE.CO 2018

Détenteur du label APP (Atelier de Pédagogie Personnalisée) l’AREPSHA-CREPSE a organisé son Comité Technique de Développement et de Coopération (CO.TE.DE.CO) le 28 juin 2018.

 

Katy Guimet, coordinatrice de l’APP CREPSE a introduit cette réunion annuelle par une rétrospective de l’activité 2017 de l’APP et par les perspectives de développement de l’APP pour 2018. Dans un second temps, une présentation du dispositif Cléa a été faite par Nahissa Uk (en photo), référente CléA au niveau national du réseau APP, aux partenaires présents (région Auvergne Rhône Alpes, Mission locale, Tremplin 42, CRP de St Amant Tallende, Constructys…) et aux membres du conseil d’administration AREPSHA.

 

La rencontre s’est conclue par la cérémonie de remise des certificats CléA.
L’équipe pédagogique de l’APP CREPSE et ses partenaires ont remis leur certificat à 20 lauréats très émus. Certains venus avec leur famille, conjoint et enfants, recevaient, leur toute première reconnaissance professionnelle. Quel parcours !

 

Félicitations à eux et à ceux qui n’ont pu faire le déplacement.

Ce temps chaleureux s’est achevé en toute convivialité autour d’un buffet.

 

La confidentialitĂ© n’a (presque) plus de secret pour nos professionnels

20141006_091847 Dans la droite lignĂ©e des thĂ©matiques chères aux salariĂ©s du CREPSE que sont le droit des usagers, la contractualisation de leur parcours, les bonnes pratiques professionnelles ou encore la bientraitance, la totalitĂ© des membres du personnel de l’Ă©tablissement s’est rĂ©uni lundi 6 octobre 2014 en sĂ©minaire pĂ©dagogique, sous l’impulsion de la direction, pour Ă©voquer la question de la confidentialitĂ©.

C’est une matinĂ©e riche en informations et en exemples concrets que le groupe de travail (composĂ© de cinq salariĂ©s volontaires) prĂ©posĂ© Ă  la prĂ©paration de ce sĂ©minaire sur le thème de la confidentialitĂ© a offert Ă  l’ensemble des professionnels de l’Ă©tablissement. L’intĂ©gralitĂ© des salariĂ©s Ă©tait en effet conviĂ© car la thĂ©matique est transversale et touche toutes les Ă©quipes : mĂ©dicales et pĂ©dagogiques bien sĂ»r, mais aussi administratives et celles garantes de l’hygiène, du gardiennage et plus largement de la qualitĂ© de vie de l’Ă©tablissement.

Des témoignages et questionnaires

Après une prĂ©sentation succincte des travaux Ă©laborĂ©s par l’Ă©quipe en charge de la thĂ©matique, qui a notamment fait appel Ă  des tĂ©moignages de partenaires extĂ©rieurs et des questionnaires auprès du personnel et des usagers pour Ă©tayer leurs propos et vĂ©rifier leur satisfaction (excellente par ailleurs !), c’est un intervenant spĂ©cialiste de la question qui a pris le micro trois heures durant.

C’est donc Jacques Honnorat, avec 29 ans d’expĂ©rience dans le secteur mĂ©dico-social et sanitaire, qui a parfaitement balayĂ© l’ensemble des termes que recouvre la confidentialitĂ© au sens large. Pour rĂ©pondre Ă  l’interrogation principale de la matinĂ©e : « Comment et Ă  qui divulguer des informations sur un usager dans le cadre du secret professionnel partagĂ© afin de respecter la lĂ©gislation mais Ă©galement en garantissant l’accompagnement le plus optimal possible ? »

Vaste question qui n’a pas pas trouvĂ© de rĂ©ponse dogmatique mais qui a eu le mĂ©rite d’ouvrir le dĂ©bat et de jalonner diffĂ©rentes notions primordiales telles que la confiance, le respect, le secret mĂ©dical, le devoir de rĂ©serve, l’Ă©thique, l’information partagĂ©e, la dĂ©ontologie, les prĂ©cautions d’usage ou le secret.

Un Ă©quilibre fragile

Tout est finalement question d’Ă©quilibre mais il a bien Ă©tĂ© rappelĂ© que l’accueil est le premier rendez-vous de l’usager en situation de handicap avec l’Ă©tablissement et que son intĂ©gration rĂ©ussie et la bonne comprĂ©hension de ses droits en son sein dĂ©pend en prioritĂ© du bon dĂ©roulement de ce moment privilĂ©giĂ©.

Comme la bientraitance, la contractualisation du parcours ou les droits des usagers, le respect de la confidentialitĂ© fait en tous les cas plus que jamais, après ce sĂ©minaire spĂ©cifique, l’objet de toutes les attentions de la part des professionnels de l’AREPSHA-CREPSE.

20141006_091935

20141006_091912

20141006_091847

Les CRP, des outils de reconversion efficaces

L’Ă©tude KPMG montre que les formations en Centre de RĂ©Ă©ducation Professionnelle sont les plus efficaces pour favoriser la rĂ©insertion des personnes en situation de handicap vers un emploi pĂ©renne.

Références de la réadaptation professionnelle pour les personnes en situation de handicap, les centres de Rééducation Professionnelle ont fait la preuve de leur efficacité et de leur plus-value sociale et économique.

Selon l’Ă©tude KPMG rĂ©alisĂ©e en 2012 Ă  la demande du groupe Ugecam, les formations en CRP sont sensiblement plus performantes que les dispositifs de droit commun pour qualifier et accompagner les personnes handicapĂ©es vers un emploi pĂ©renne. Ces rĂ©sultats confirment le rapport de la DGEFP de janvier 2013 qui Ă©valuait Ă  54% le taux des stagiaires dans l’emploi 6 mois après la sortie d’un CRP.

La performance des centres de RĂ©Ă©ducation Professionnelle est telle que, malgrĂ© les durĂ©es plus longues des formations et un accompagnement soutenu, ces dispositifs sont les plus Ă©conomiques pour la collectivitĂ©. En moyenne, un stagiaire ayant retrouvĂ© un travail aura amorti le coĂ»t de sa formation après seulement 26 mois d’activitĂ© salariĂ©e (contre 53 mois pour les stagiaires formĂ©s dans les dispositifs de droit commun).

> CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ENSEMBLE DE L’ÉTUDE SUR LE SITE DE LA FAGERH

 

Nos professionnels formĂ©s Ă  la rĂ©ponse aux appels d’offre

Les 19 et 20 mai 2014, huit professionnels de notre Ă©tablissement ont suivi une formation aux appels d’offre sous la houlette de Gisèle Cardot, avec un double objectif.

20140520_084830D’une part poursuivre le plan de montĂ©e en compĂ©tences du collectif de l’AREPSHA-CREPSE dĂ©fini dans le cadre du projet d’Ă©tablissement et d’autre part prendre la mesure du cadre lĂ©gislatif, mĂ©thodologique et organisationnel en matière de rĂ©ponse aux marchĂ©s publics de la formation professionnelle.

Le tout pour rĂ©pondre au mieux Ă  l’ensemble des exigences requises lors de la rĂ©ponse Ă  un appel d’offre, marchĂ©s sur lesquels le CREPSE a fait le choix de se positionner depuis de longs mois dĂ©jĂ .

Il s’agissait de la première session organisĂ©e sur cette thĂ©matique mais devant le succès de cette professionnalisation des plus utiles, une autre session est d’ores et dĂ©jĂ  prĂ©vue en septembre 2014, cette fois-ci ouverte aux salariĂ©s d’autres structures tels que des organismes de formation et en particulier d’autres Centres de RĂ©Ă©ducation Professionnelle.

L’Ă©tablissement travaille actuellement Ă  la rĂ©alisation d’un catalogue rĂ©pertoriant l’ensemble des offres de formation que nous sommes susceptibles de proposer aux employeurs, salariĂ©s ou dirigeants.

Vous aurez ainsi une vision beaucoup plus complète de nos prestations en matière de sensibilisation au handicap, de maintien dans l’emploi, de tutorat, de bilan d’orientation professionnelle, d’accompagnement dans l’alternance ou encore d’Ă©tude de postes.

Le tout devrait ĂŞtre ficelĂ© dans le courant de l’annĂ©e 2014, nous ne manquerons pas de vous informer dès que ce guide verra le jour. D’ici lĂ , n’hĂ©sitez pas Ă  nous joindre pour toute question, un devis sur-mesure sera rĂ©alisĂ© par nos Ă©quipes.

La FAGERH Ă  l’honneur dans le guide « Handicap et travail »

En partenariat avec l’Agefiph, notre partenaire la FNATH a publiĂ© un petit guide de 40 pages intitulĂ© « Handicap et travail : 20 questions-rĂ©ponses pour sortir du labyrinthe ».

Livret_handicap_et_travail-1Cet excellent fascicule donne les clĂ©s aux personnes en situation de handicap reconnues en qualitĂ© de travailleurs handicapĂ©s pour rĂ©ussir leur orientation, leur formation, l’accès ou le maintien Ă  l’emploi.

Il fait donc forcément la part belle aux dispositifs de la Rééducation Professionnelle et à notre fédération nationale, la FAGERH.

Un guide qui devrait se retrouver entre toutes les mains ! Bonne lecture !

Pour le consulter, cliquez ICI

Une expo photo s’invite au CREPSE

Une exposition photo pour sensibiliser Ă  la situation prĂ©caire des demandeurs d’asile s’invite au CREPSE du 2 au 6 juin 2014.

affiche« Ces regards qui racontent une histoire » : c’est le thème de l’exposition qui prendra ses quartiers au CREPSE durant toute la semaine prochaine, du 2 au 6 juin 2014. OrganisĂ©e conjointement par Interface Saint-Étienne (Ă©quipe mobile psychiatrie prĂ©caritĂ©) et le collectif Noir et Blanc, elle prĂ©sentera pas moins de dix clichĂ©s d’un mètre par un mètre reprĂ©sentant des hommes et des femmes en situation difficile, vivant dans l’angoisse d’un refus de rĂ©gularisation.

Afin de ne pas ĂŞtre reconnus et de prĂ©server leur identitĂ©, ces « acteurs d’un jour » ont utilisĂ© maquillage, masques et lunettes, ce qui a finalement transformĂ© l’intensitĂ© des regards et des visages en de somptueuses et profondes Ĺ“uvres d’art.

Ces photos tĂ©moignent du travail, au quotidien, de l’Ă©quipe mobile psychiatrie et prĂ©caritĂ© Interface qui a pour mission d’aller au devant des populations prĂ©caires dans le but de leur permettre un accès aux soins psychiques. Ou quand le rendu artistique se met au service du travail thĂ©rapeutique et d’accompagnement.

Le jeudi 5 juin de 9 heures Ă  11 heures, un temps de prĂ©sentation et de visite de l’exposition en compagnie de l’Ă©quipe d’Interface est prĂ©vu avec une entrĂ©e libre et gratuite pour tous. Un petit film rĂ©alisĂ© par Samdarra (SantĂ© mentale des demandeurs d’asile en RhĂ´ne-Alpes) sera projetĂ© Ă  cette occasion.

Le CREPSE vous attend nombreux Ă  cet Ă©vĂ©nement qui devrait, Ă  n’en pas douter, Ă©veiller quelques Ă©motions, et susciter votre sensibilitĂ© culturelle.

Suivez toute l’actualitĂ© du CREPSE sur les rĂ©seaux sociaux

Nous vous rappelons que la « communautĂ© CREPSE » est dĂ©jĂ  des plus actives sur les pages officielles Facebook et Twitter de l’établissement, regroupant anciens usagers et stagiaires actuels, employeurs, professionnels de l’insertion et diverses structures.

La présence du CREPSE sur les réseaux sociaux permet notamment de faciliter la mise en relation des différents acteurs du monde du handicap et notamment des usagers avec leur environnement professionnel direct.
Offres d’emploi, actualitĂ©s de l’Ă©tablissement et informations importantes y sont publiĂ©es, avec la possibilitĂ© d’interagir les uns avec les autres. RĂ©activitĂ©, interactivitĂ©, tolĂ©rance et respect y sont les maĂ®tre-mots.
Venez nous y rejoindre !

 

Une sortie à la Rotonde pour ne pas perdre la mémoire

Fin octobre et mi-novembre 2013, une douzaine de stagiaires du CREPSE s’est rendue Ă  la Rotonde, centre de culture scientifique de l’École des Mines de Saint-Étienne, Ă  la dĂ©couverte de nos « mĂ©moires ».

Elle demeure aujourd’hui encore l’un des grands mystères de notre existence. Elle, c’est la mĂ©moire, dont le centre ressources compĂ©tences-clĂ©s du CREPSE se propose de percer les secrets grâce Ă  l’exposition « MĂ©moire/S » accueillie Ă  la Rotonde de Saint-Étienne du 7 octobre 2013 au 7 mars 2014. L’un des objectifs de cette exposition est de faire connaĂ®tre aux jeunes et moins jeunes les diffĂ©rentes mĂ©moires humaines qui existent (procĂ©durale, perceptive, de travail, Ă©pisodique et sĂ©mantique) et de tenter de les expliquer.

memoire_intri-2Trois visites pour les stagiaires du CREPSE ont ainsi été proposées en octobre et novembre, suivies d’un atelier « Jeux de mémoire ».

Des panneaux, des expĂ©riences ludiques avec manipulation, jeux, observations au microscope, explications, ainsi qu’un guidage rĂ©alisĂ© par les animateurs ont rendu cette exposition interactive et poussĂ© les visiteurs au questionnement et Ă  l’échange. Quelques heures pour tester et entraĂ®ner ses mĂ©moires en somme…

Tous les participants ont beaucoup apprécié l’aspect scientifique mis à la portée de tous qui constitue un excellent complément à l’apprentissage proposé au CREPSE.

L’opération sera renouvelée en février 2014.

Seize stagiaires ont visité le château des Bruneaux

Seize stagiaires du CREPSE ont profitĂ© de la fin du mois de juillet, avant la fermeture estivale de l’Ă©tablissement, pour effectuer une visite guidĂ©e Ă  l’ÉcomusĂ©e des Bruneaux Ă  Firminy, situĂ© Ă  quelques kilomètres de Saint-Étienne.

1072606_655846661099980_676690071_oTous ont beaucoup apprĂ©ciĂ© la dĂ©couverte du château ainsi que celle d’une galerie minière reconstituĂ©e.
Un patrimoine local qui a suscité questionnements et échanges constructifs, comme cela avait déjà été le cas lors des sorties précédentes à la Biennale du Design et au Mémorial de la Résistance et de la Déportation de Saint-Étienne, organisées par le Centre Ressources compétences-clés du CREPSE.