La rééducation professionnelle au crepse

>>> NOS PRESTATIONS EN MATIÈRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE

Par l’intermédiaire de formations professionnelles qualifiantes et diplômantes, nous préparons notamment nos usagers aux métiers de conseiller relation client à distance, d’ouvrier polyvalent d’entretien et d’agent magasinier. Mais pas seulement, puisque le champ de nos prestations s’étend du réentraînement au travail au domaine de l’orientation professionnelle en passant par la remise à niveau des prérequis en connaissances générales et le développement des techniques de communication et de compétences sociales.

Orientation professionnelle
> Centre de Préorientation (12 semaines)

Préparatoire à la formation ou à l’emploi
> Préparatoire (formation de 3 à 4 mois)
> Réentraînement au travail (formation de 6 mois)

Formations professionnelles qualifiantes et/ou diplômantes

(aussi accessibles en parcours de formation continue ou au travers de contrats d’alternance)
> Conseiller Relation Client à Distance (9,5 mois)
> Agent Magasinier (9 mois)
> Ouvrier Polyvalent d’Entretien (7,5 mois)

Dispositif dédié au public porteur d’une lésion cérébrale acquise
> UEROS (Unité d’Évaluation, de Réentraînement et d’Orientation
Sociale et/ou professionnelle)

Des journées d’information et des phases de pré-accueil

Centre de préorientation

> TITRE : Centre de Préorientation – Action de Préorientation
> DUREE ET RYTHME : Parcours individualisé de 12 semaines.  Cette action se déroule sur un temps plein. Le bénéficiaire peut se rendre en entreprises durant plusieurs semaines, afin de découvrir de nouveaux métiers.
> HORAIRES : Du lundi 8 heures au vendredi 12 heures sauf fermetures de l’établissement. Possibilité d’hébergement et de restauration sur place en internat, y compris le week-end.
> ADMISSIONS : Toutes les 4 semaines, 32 stagiaires en rééducation professionnelle.
> PRESENTATION : L’action de Préorientation vise à aider le bénéficiaire à construire un projet de reconversion professionnelle et identifier un plan d’action pour le faire aboutir.
Elle consiste en un accompagnement au changement et une aide au choix professionnel.
Elle est basée sur une démarche projet, permettant de mobiliser les compétences, mais aussi d’identifier l’ensemble des contraintes personnelles et professionnelles de la personne.
Il s’agit d’élaborer ou de confirmer un projet professionnel personnalisé à partir d’un bilan dynamique incluant l’évaluation d’aptitudes et de capacités et une mise à l’épreuve d’un projet en situation professionnelle.

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

> OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES :
La Préorientation vise à :
– guider le bénéficiaire, tout en respectant ses besoins et attentes, afin qu’il élabore un projet professionnel réaliste et réalisable ;
– l’aider à dépasser ses difficultés, freins personnels ;
– lui donner les moyens d’être acteur de sa réinsertion ;
– réactiver ses acquis (en termes de compétences) et potentialités ;
– aborder les thèmes de la resocialisation pour les personnes les plus marginalisées ;
– aider la personne à mieux intégrer son handicap dans le choix et la réalisation de ses activités et l’accompagner dans le redéploiement de ses potentialités ;
– définir avec le stagiaire l’itinéraire d’orientation le plus adapté compte tenu du résultat des étapes précédentes ;
-Former la personne à l’analyse d’une situation de travail et à la vérification sur le site de la compatibilité avec sa problématique ;
-Mettre la personne en situation d’apprentissage et/ou en situation de travail dans le cadre d’ateliers ou de stages en entreprise.
– l’aider à prendre des décisions pour son avenir qui soient réalistes et réalisables.
– l’aider à identifier des postes qui soient compatibles avec son handicap.

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

> CONTENU DE LA FORMATION :
L’action de Préorientation invite le stagiaire à :
– identifier son inventaire de compétences, ses principaux atouts ;
– évaluer ses ressources personnelles et professionnelles ;
– mettre en œuvre un plan de reconversion adapté ;
– construire un projet professionnel à moyen et long terme.

> DÉROULEMENT :
Un parcours de 9 semaines est préconisé, soit 315 heures. Le stagiaire s’engage dans un parcours alterné, comportant une période en Centre de Préorientation (CPO), renforcée par une ou plusieurs semaines d’observation de nouveaux postes de travail, en situation.

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

> MÉTHODES ET MOYENS PÉDAGOGIQUES PERSONNALISÉS :
L’action de Préorientation s’appuie sur une approche personnalisée. Pour ce faire, le stagiaire bénéficie d’un accompagnement sur-mesure, sous la forme d’entretiens individuels. Un référent pédagogique est désigné au début de l’action. Il est le guide privilégié puisqu’il propose les outils et méthodes nécessaires à l’élaboration du projet. Des conseils sont dispensés par une équipe pluridisciplinaire. L’accompagnement s’organise par séquences de travail.
Le stagiaire dispose, en fonction des besoins recensés, d’ateliers d’évaluation, d’apports méthodologiques, de développement personnel.
Un premier entretien a comme objectifs de prendre contact avec la personne, d’identifier son parcours professionnel, les fonctions occupées, les réussites, les difficultés et le projet envisagé. Il permet également de formaliser la demande d’accompagnement : les attentes, la situation vécue, les résultats attendus.

Une réponse adaptée :
En fonction des premiers éléments identifiés, il est proposé au stagiaire un parcours de formation aménagé. Plusieurs possibilités lui sont ouvertes :
• EXPLORER SON PARCOURS :
– Mener une analyse approfondie de ses postes de travail ;
– Parvenir à utiliser une méthode d’analyse ergonomique ;
– Identifier ses principales compétences, qualités et connaissances.
• EXPLORER SES INTERETS : Mettre en évidence ses intérêts, personnels et professionnels.
• RECENSER SES : Acquis scolaires, ses aptitudes.
• IDENTIFIER SES : Principales situations handicapantes.
• S’OUTILLER : Assimiler des outils « d’aide à la réflexion », en vue de construire son projet d’orientation.
• CIBLER DES DOMAINES PROFESSIONNELS : Choisir parmi ses acquis, ce qu’il veut faire, en fonction de ce qu’il peut faire.
• DECOUVRIR DE NOUVEAUX METIERS :
– Observer en entreprise de nouveaux postes ;
– Mettre en place des démarches en direction des entreprises, confronter ses projets à la réalité professionnelle.
• FINALISER SON CHOIX :
– Identifier les postes à privilégier et ceux à éviter ;
– Présenter son projet d’orientation ;
– Confirmer son orientation ;
– Rédiger son projet final ;
– Argumenter ce projet.
• IDENTIFIER LE PARCOURS A SUIVRE APRES CET ACCOMPAGNEMENT :
– Repérer les moyens réalistes et réalisables de mise en œuvre du projet ;
– Déterminer les choix les plus cohérents ;
– Engager la poursuite du projet, en direction des futurs partenaires ;
Ainsi, le stagiaire est détenteur d’un projet d’orientation, il a besoin de le confronter à la réalité afin de vérifier s’il est compatible avec ses actuelles possibilités, d’établir un pronostic de réussite pour un parcours de formation. Cette participation sera délimitée au fil de l’action en fonction des résultats obtenus et des évaluations envisagées. Le plateau de Préorientation est équipé de quatre salles de formation, de deux bureaux d’entretiens, d’une salle avec des postes informatiques et de deux téléphones. Egalement à disposition des stagiaires : différents plateaux aménagés de l’établissement avec salles équipées selon les besoins des différents ateliers pédagogiques et de développement personnel proposés.

> PUBLIC :
Adulte homme et femme de plus de 18 ans bénéficiant de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), orienté sur un parcours de rééducation professionnelle en Préorientation par la MDPH ou engagé dans un dispositif de formation continue.
Cette action concerne les personnes qui ont besoin de valider ou de construire un projet de reconversion.
Elle s’adresse à des personnes qui éprouvent le besoin de reprendre confiance en leurs capacités, de renouer avec l’entreprise, de découvrir de nouveaux environnements professionnels.

> PRÉREQUIS ET APTITUDES :
L’entrée en Préorientation nécessite une bonne compréhension de l’écrit. Il est attendu que les bénéficiaires possèdent des capacités d’élaboration d’un projet passant par la réflexion.

> STATUT DE LA PERSONNE :
Qu’il soit encore en activité professionnelle, salarié en arrêt maladie ou demandeur d’emploi, l’usager dispose du statut de stagiaire de la formation professionnelle. Le coût de la formation est pris en charge par les organismes d’Assurance Maladie. La rémunération mensuelle du stagiaire est assurée par l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Autres financements possibles.

> MODALITES D’ADMISSION ET CONDITIONS D’INSCRIPTION :
L’usager peut bénéficier, en amont, d’une information collective, laquelle lui permet de récolter l’ensemble des informations nécessaires à sa prise de connaissance de l’action proposée. Cette information est proposée en moyenne toutes les trois semaines, le jeudi matin de 9 heures à 10h30.
Le stagiaire doit bénéficier d’une orientation prononcée par la MDPH et donc disposer de la notification de la décision de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) afin d’intégrer le dispositif. Pour les autres usagers en formation continue, et donc hors Rééducation professionnelle, les conditions d’admission sont fonction du dispositif dans lequel ils s’intègrent.

> PROFILS DES INTERVENANTS :
L’équipe est constituée de formateurs, psychologues du travail, spécialisés dans le domaine de l’accompagnement individualisé au changement, et dans celui du bilan des compétences. Elle est renforcée par l’appui d’un médecin, d’un psychologue clinicien, et d’un psychiatre. Chacun de ces professionnels est consulté par l’équipe afin de dispenser des conseils sur la dimension psychologique et médicale qui intervient dans la construction du projet.

> ÉVALUATION ET VALIDATION :
Une synthèse des résultats est rédigée et transmise, tant au bénéficiaire qu’à la MDPH prescripteur, sous la forme d’un compte rendu pédagogique et d’un compte rendu médical. Ces conclusions permettent à la MDPH de se prononcer sur la suite donnée à l’orientation de l’usager.

> SERVICES
L’organisation de notre établissement en pôles de compétences favorise l’individualisation des parcours et offre aux  usagers un accompagnement pédagogique, administratif, médical, psychologique et social performant car pluridisciplinaire, et enfin l’accès à tous les services en fonction des besoins identifiés :
– Ateliers pédagogiques et de développement personnel ;
– Centre ressources compétences-clés ;
– Entretiens individuels
– Travaux de groupe
– Bilans réguliers
– Temps d’accompagnements vers l’insertion professionnelle
– Alternance entre formation et périodes en entreprises
– Service de documentation (formations, métiers, handicaps, marché du travail, etc.)
– Possibilité d’aménagement de poste de travail si nécessaire (plateforme ergonomique).
Un self d’une centaine de couverts est à la disposition des stagiaires pour la restauration, ainsi qu’un hébergement individuel de soixante chambres, plusieurs étant en outre équipées pour l’accueil de personnes à mobilité réduite.
Loisirs : plusieurs espaces de détente (avec accès Internet, jeux et télévision) existent. Cadre de vie reposant et arboré, à quelques minutes du centre-ville de Saint-Etienne mais également de la campagne.

Ueros

> TITRE : Unité d’Evaluation, de Réentrainement et d’Orientation Sociale et/ou Professionnelle pour personnes cérébrolésées
> DUREE ET RYTHME : Parcours individualisé de 9 à 22 semaines séquencées ou non.
> HORAIRES : Du lundi 8h15 au vendredi 12 heures sauf fermetures de l’établissement. Possibilité d’hébergement et de restauration sur place en internat, y compris le week-end.

> ADMISSIONS : Entrées et sorties permanentes, 10 stagiaires en rééducation professionnelle. Nous recevons également des personnes en ambulatoire pour préparer leur entrée ou, le cas échéant, organiser  un passage de relais vers d’autres structures.

> PRESENTATION
Accueil et accompagnement des personnes dont le handicap est lié à des troubles cognitifs, comportementaux ou de la relation affective, résultant d’un traumatisme crânien ou de toute autre lésion cérébrale acquise. L’objectif de cet accompagnement est de construire un nouveau projet de vie personnel, social et/ou d’élaborer et valider une hypothèse professionnelle.

> OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
A travers un parcours de 22 semaines, nos équipes travaillent avec le stagiaire à :
– Evaluer de manière approfondie ses potentialités et ses difficultés en tenant compte de ses attentes
– Construire et mettre en œuvre un programme de réentrainement individualisé afin de consolider et de développer son autonomie.

> CONTENU ET DEROULEMENT DE LA FORMATION :
– Evaluation : 9 semaines qui ont pour objectif d’évaluer les capacités physiques, cognitives, relationnelles, ainsi que l’impact des problèmes de santé. L’évaluation se fait à travers différentes mises en situations réelles (ateliers pédagogiques et de développement personnel).
– Réentraînement : programme personnalisé visant à optimiser les capacités cognitives et comportementales de la personnes, en vue de favoriser son insertion sociale, familiale et le cas échéant scolaire ou professionnelle en milieu ordinaire, protégé ou adapté : ateliers collectifs ou séances individuelles, mise en situations sur les plateaux techniques.
– Construction et validation du projet de vie :
– Mise en œuvre du projet de la personne  sur un champ social et/ou professionnel, en collaboration avec l’entourage, les partenaires médico-sociaux et professionnels.
– Validation de la faisabilité par des mises en situations réelles dont stages en entreprises en milieu ordinaire, adapté ou protégé.
Le suivi du projet et de la personne est assuré pendant une durée de 2 ans.

> METHODES ET MOYENS PEDAGOGIQUES :
Le plateau UEROS est équipé d’une salle commune, de bureaux individuels et de postes informatiques.
Egalement à disposition des stagiaires : différents plateaux aménagés de l’établissement avec salles équipées selon les besoins des différents ateliers pédagogiques et de développement personnel proposés.

> PUBLIC
Adulte homme et femme de plus de 18 ans bénéficiant de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), orienté sur un parcours de rééducation professionnelle par la MDPH ou engagé dans un dispositif de formation continue.
Jeune de plus de 16 ans reconnu comme handicapé, orienté sur un parcours de rééducation professionnelle par la MDPH.
Cette action concerne les personnes dont le handicap est lié à des troubles cognitifs, comportementaux ou de la relation affective, résultant d’un traumatisme crânien ou de toute autre lésion cérébrale acquise.

> PREREQUIS ET APTITUDES :
L’entrée en UEROS nécessite une bonne compréhension orale du français.

> STATUT DE LA PERSONNE :
Qu’il soit encore en activité professionnelle, salarié en arrêt maladie ou demandeur d’emploi, l’usager dispose du statut de stagiaire de la formation professionnelle.
Le coût de la formation est pris en charge par les organismes d’Assurance Maladie. La rémunération mensuelle du stagiaire est assurée par l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Autres financements possibles.

> MODALITES D’ADMISSION ET CONDITIONS D’INSCRIPTION :
L’usager bénéficie de manière systématique d’une journée d’accueil (y compris s’il n’a pas encore la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé), laquelle lui permet de récolter l’ensemble des informations nécessaires à sa prise de connaissance de l’action proposée. Elle offre également la possibilité à l’équipe de CREPSE d’identifier le parcours cohérent vis-à-vis de la situation, des attentes et besoins de l’usager.

Origines possibles de la demande :
– L’intéressé et/ou sa famille
– Secteur sanitaire : centres hospitaliers ou de réadaptation, médecins généralistes ou spécialistes…
– Services sociaux ou médicaux
– MDPH
– Entreprises
– Structures d’insertion professionnelle (Pôle emploi, Handicap Emploi, Mission Locale…)

La journée d’accueil est organisée de manière mensuelle et se déroule comme suit :
– Temps d’accueil de la personne cérébrolésée et de son accompagnant
– Entretien avec la personne cérébrolésée
– Evaluation neurocognitive
– Entretien avec l’accompagnant
– Possibilité de visiter la structure d’hébergement du CREPSE
– Conclusions
Cette journée de pré-accueil fait l’objet d’une restitution a posteriori à la personne concernée après une réunion de l’équipe pluridisciplinaire.
Le stagiaire doit en revanche bénéficier d’une orientation prononcée par la MDPH et donc disposer de la notification de la décision de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) afin d’intégrer le dispositif.
Pour les autres usagers en formation continue, et donc hors Rééducation professionnelle, les conditions d’admission sont fonction du dispositif dans lequel ils s’intègrent.
Pour les personnes suivies en ambulatoire, un contrat d’accompagnement avec objectifs personnalisés et échéancier dans le temps est soumis à la personne.

> PROFILS DES INTERVENANTS :
Depuis 1997, l’UEROS du CREPSE dispose d’une équipe pluridisciplinaire formée à la lésion cérébrale. L’accompagnement est pluridisciplinaire (formateurs, référents socio-professionnels, chargés d’insertion, médecin, médecin psychiatre, psychologue, neuropsychologue, ergonomes).

> EVALUATION ET VALIDATION :
Un bilan d’orientation finale est remis à l’intéressé, ainsi qu’à la MDPH.

> SERVICES
L’organisation de notre établissement en pôles de compétences favorise l’individualisation des parcours et offre aux  usagers un accompagnement pédagogique, administratif, médical, psychologique et social performant car pluridisciplinaire, et enfin l’accès à tous les services en fonction des besoins identifiés :
– Ateliers pédagogiques et de développement personnel ;
– Centre ressources compétences-clés ;
– Entretiens individuels
– Travaux de groupe
– Bilans réguliers
– Temps d’accompagnements vers l’insertion professionnelle
– Alternance entre formation et périodes en entreprises
– Service de documentation (formations, métiers, handicaps, marché du travail, etc.)
– Possibilité d’aménagement de poste de travail si nécessaire (plateforme ergonomique).
Un self d’une centaine de couverts est à la disposition des stagiaires pour la restauration, ainsi qu’un hébergement individuel de soixante chambres, plusieurs étant en outre équipées pour l’accueil de personnes à mobilité réduite.
Loisirs : plusieurs espaces de détente (avec accès Internet, jeux et télévision) existent. Cadre de vie reposant et arboré, à quelques minutes du centre-ville de Saint-Etienne mais également de la campagne.
>>> Notre établissement assure également de manière conjoncturelle d’autres prestations dédiées au public porteur d’une lésion cérébrale acquise telles que l’élaboration de projet professionnel ou l’orientation professionnelle. N’hésitez pas à vous renseigner.
>>> Le CREPSE est adhérent au Réseau régional de Soins et d’Accompagnement des personnes Cérébrolésées en Rhône-Alpes (Resaccel), et au réseau Loire (42). Renseignements : contact-loire@resaccel.fr

Préparatoire à la qualification et à l’emploi

Centre de Rééducation Professionnelle de Saint-Etienne

> TITRE : Préparatoire à la formation et à la qualification
> DUREE ET RYTHME : Parcours individualisé de 3 mois –  Possibilité d’étendre l’action jusqu’à 4 mois si besoin de réaliser un ou des stage(s) en entreprise.
> HORAIRES : Du lundi 8 heures au vendredi 12 heures sauf fermetures de l’établissement. Possibilité d’hébergement et de restauration sur place en internat, y compris le week-end.
> ADMISSIONS : Entrées et sorties permanentes, 10 stagiaires en rééducation professionnelle.

> PRESENTATION :
La formation préparatoire consiste en une remise à niveau sur les compétences clés définies par l’Union Européenne et nécessaires pour l’entrée en formation qualifiante ou pour un accès direct à l’emploi. Les compétences clés en tant que connaissances, aptitudes et attitudes appropriées à chaque contexte sont fondamentales pour chaque individu dans une société fondée sur la connaissance. Elles comportent une valeur ajoutée au marché du travail, à la cohésion sociale et à la citoyenneté active en apportant flexibilité et adaptabilité, satisfaction et motivation. Elles devraient être acquises par tous et relèvent de l’éducation et de la formation tout au long de la vie.
La préparatoire se concentre autour d’une progression pédagogique dans les matières suivantes : français, mathématiques, informatique et dynamique de recherche d’emploi.

> DEBOUCHES :
Les objectifs pour lesquels l’entrée en Préparatoire a été validée par la CDAPH constituent les objectifs de sortie.

> OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :
Les objectifs pédagogiques de la formation sont déterminés en fonction du niveau initial de l’apprenant et des prérequis nécessaires pour la réalisation de son projet :
– Dynamiser les capacités intellectuelles
– Actualiser les connaissances générales et professionnelles
– Acquérir les notions nécessaires pour aborder une formation en fonction de son niveau
– Découvrir le futur métier ou le monde de l’entreprise par la réalisation de stage d’observation

> CONTENU DE LA FORMATION :
Le parcours d’apprentissage est établi en fonction du projet professionnel envisagé. Mais il se situe toujours au travers des compétences clés définies par l’Union Européenne :
– la communication dans la langue maternelle qui est la faculté d’exprimer et d’interpréter des concepts, pensées, sentiments, faits et opinions oralement et par écrit (écouter, parler, lire et écrire), et d’avoir des interactions linguistiques appropriées et créatives dans toutes les situations de la vie sociale et culturelle ;
– la compétence mathématique et les compétences de base en sciences et technologies. La compétence mathématique est l’aptitude à développer et appliquer un raisonnement mathématique en vue de résoudre divers problèmes de la vie quotidienne, l’accent étant mis sur le raisonnement, l’activité et le savoir. Les compétences de base en sciences et technologies renvoient à la maîtrise, à l’emploi et à l’application des connaissances et méthodologies servant à expliquer le monde de la nature. Elles supposent une compréhension des changements liés à l’activité humaine et à la responsabilité de tout individu en tant que citoyen ;
– la compétence numérique qui implique l’usage sûr et critique des technologies de la société de l’information (TSI) et, donc, la maîtrise des technologies de l’information et de communication (TIC) ;
– apprendre à apprendre liée à l’apprentissage, à la capacité à entreprendre et organiser soi-même un apprentissage à titre individuel ou en groupe, selon ses propres besoins, à avoir conscience des méthodes et des offres ;
– les compétences sociales et civiques. La compétence sociale renvoie aux compétences personnelles, interpersonnelles et interculturelles ainsi qu’à toutes les formes de comportement d’un individu pour participer de manière efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle. Elle correspond au bien-être personnel et collectif. La compréhension des codes de conduite et des usages des différents environnements dans lesquels l’individu évolue est essentielle. Par ses compétences civiques, notamment sa connaissance des notions et structures sociales et politiques (démocratie, justice, égalité, citoyenneté et droits civils), un individu peut assurer une participation civique active et démocratique ;
– l’esprit d’initiative et d’entreprise qui consiste en la capacité de passer des idées aux actes. Il suppose créativité, innovation et prise de risques, ainsi que la capacité de programmer et de gérer des projets en vue de la réalisation d’objectifs. L’individu est conscient du contexte dans lequel s’inscrit son travail et est en mesure de saisir les occasions qui se présentent. Il est le fondement de l’acquisition de qualifications et de connaissances plus spécifiques dont ont besoin tous ceux qui créent une activité sociale ou commerciale ou qui y contribuent. Cela devrait inclure la sensibilisation aux valeurs éthiques et promouvoir la bonne gouvernance ;
– la sensibilité et l’expression culturelles qui implique la conscience de l’importance de l’expression créatrice d’idées, d’expériences et d’émotions sous diverses formes (musique, arts du spectacle, littérature et arts visuels).
Ces compétences clés sont interdépendantes les unes des autres et l’accent est mis, pour chacune d’elles, sur la réflexion critique, la créativité, l’initiative, la résolution de problèmes, l’évaluation des risques, la prise de décision et la gestion constructive des sentiments.

> DEROULEMENT :
Il s’agit d’un parcours individualisé soutenu par un accompagnement personnalisé. Le parcours est défini en accord avec l’usager afin de déterminer ses besoins au regard des objectifs qu’il vise.
Ainsi concrètement, en Préparatoire à la qualification et à l’emploi au CREPSE :
En mathématiques, des thématiques sont proposées dans le cadre de progression pédagogique de niveau V bis et V, allant de la numération et des 4 opérations aux fonctions, en passant par les pourcentages…
En français, vocabulaire, conjugaison, orthographe, grammaire sont proposés pour élargir les connaissances de l’apprenant. Les contenus travaillés correspondent aux prérequis de niveau V, IV.
En informatique, les logiciels Word, Excel et la navigation Internet sont au programme.
Les compétences transverses permettent in fine la possibilité de se présenter lors d’un recrutement doté de tous les outils de la Dynamique de recherche d’emploi. Mieux se connaître pour mieux communiquer, se mettre en valeur et savoir se présenter constitue le premier socle des ateliers proposés. Le second aide à la préparation à l’emploi à travers des méthodologies (CV, lettre de motivation, entretien).
Possibilité d’effectuer un ou plusieurs stages en entreprise(s).

> METHODES ET MOYENS PEDAGOGIQUES PERSONNALISES :
Trois méthodes pédagogiques sont mises en œuvre pour travailler les compétences clés.
– Les temps de libre accès aux ressources permettent à chacun de se centrer sur des points de vigilance personnels, sur sa progression individuelle, sur ses objectifs à atteindre.
– Les temps d’ateliers sont l’occasion d’aborder des situations d’apprentissage, de réflexion et de partage en groupe.
-Les temps d’objectif personnel mettent l’apprenant en situation d’autonomie, de gestion d’échéance, de recherches d’informations dans le cadre de travaux guidés.
Tout au long du parcours, l’apprenant bénéficie d’un accompagnement personnalisé avec un référent de parcours.
L’accompagnement est également assuré par une équipe pluridisciplinaire  (Médecin, psychologue, ergonome, chargées d’insertion, formateurs généralistes et techniques, etc.)
Le plateau de Préparatoire est équipé d’une salle informatique, de deux salles de formation et d’un téléphone.
Egalement à disposition des stagiaires : différents plateaux aménagés de l’établissement avec salles équipées selon les besoins des différents ateliers pédagogiques et de développement personnel proposés.

> PUBLIC :
Adulte homme et femme de plus de 18 ans bénéficiant de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), orienté sur un parcours de rééducation professionnelle en Préparatoire par la MDPH ou engagé dans un dispositif de formation continue.
Cette action s’adresse à toute personne qui aurait besoin de bénéficier d’une remise à niveau dans les savoirs de base. L’objectif  peut consister en une remise à niveau en vue d’une formation qualifiante, en une préparation à  des sélections en vue d’une entrée en formation,  en une préparation à un concours de niveau V ou IV, en une reprise de confiance en soi avant une recherche directe d’emploi – si l’emploi est ciblé –, ou en une démarche d’orientation.

> PREREQUIS ET APTITUDES :
La maîtrise des bases de l’écriture et de la lecture en français permettent un travail cohérent de remise à niveau.

> STATUT DE LA PERSONNE :
Qu’il soit encore en activité professionnelle, salarié en arrêt maladie ou demandeur d’emploi, l’usager dispose du statut de stagiaire de la formation professionnelle.
Le coût de la formation est pris en charge par les organismes d’Assurance Maladie. La rémunération mensuelle du stagiaire est assurée par l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Autres financements possibles.

> MODALITES D’ADMISSION ET CONDITIONS D’INSCRIPTION :
Le stagiaire doit bénéficier d’une orientation prononcée par la MDPH et donc disposer de la notification de la décision de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) afin d’intégrer le dispositif.
Pour les autres usagers en formation continue, et donc hors Rééducation professionnelle, les conditions d’admission sont fonction du dispositif dans lequel ils s’intègrent.

> PROFILS DES INTERVENANTS :
La Préparatoire fonctionne au sein d’un Centre Ressources Compétences Clés. Il est animé par une douzaine de professionnels spécialisés.
Une équipe de formateurs généralistes propose des activités permettant le développement de compétences identifiées par l’Union Européenne relevant de la maîtrise de la communication écrite et orale dans la langue française, des compétences numériques, de la culture mathématique  et des compétences de base en science et technologie.
Une équipe de chargées d’insertion professionnelle accompagne le stagiaire dans ses démarches vers l’emploi durant la totalité de son parcours.

> EVALUATION ET VALIDATION :
Un positionnement de connaissances est réalisé à l’entrée en Préparatoire. Il s’agit d’effectuer la photo initiale des connaissances en français, mathématique et informatique.
A mi-parcours, un bilan intermédiaire permet de mesurer la progression, de cibler les apprentissages restant à effectuer, de mettre en évidence les point de vigilance à retravailler.
En toute fin de parcours, une évaluation des apprentissages est effectuée.
Une attestation de stage est délivrée en fin de parcours à l’usager.
Un bilan du stage est remis à l’intéressé, ainsi qu’à la MDPH.

> SERVICES :
L’organisation de notre établissement en pôles de compétences favorise l’individualisation des parcours et offre aux  usagers un accompagnement pédagogique, administratif, médical, psychologique et social performant car pluridisciplinaire, et enfin l’accès à tous les services en fonction des besoins identifiés :
– Ateliers pédagogiques et de développement personnel ;
– Centre ressources compétences-clés ;
– Entretiens individuels
– Travaux de groupe
– Bilans réguliers
– Temps d’accompagnements vers l’insertion professionnelle
– Alternance entre formation et périodes en entreprises
– Service de documentation (formations, métiers, handicaps, marché du travail, etc.)
– Possibilité d’aménagement de poste de travail si nécessaire (plateforme ergonomique).
Un self d’une centaine de couverts est à la disposition des stagiaires pour la restauration, ainsi qu’un hébergement individuel de soixante chambres, plusieurs étant en outre équipées pour l’accueil de personnes à mobilité réduite.
Loisirs : plusieurs espaces de détente (avec accès Internet, jeux et télévision) existent. Cadre de vie reposant et arboré, à quelques minutes du centre-ville de Saint-Etienne mais également de la campagne.

Réentraînement au travail

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

> TITRE : Réentraînement au travail
> DUREE ET RYTHME : Parcours individualisé de 26 semaines (6,5 mois), soit 910 heures, dont 6 semaines prévues en entreprises.
> HORAIRES : Du lundi 8 heures au vendredi 12 heures sauf fermetures de l’établissement. Possibilité d’hébergement et de restauration sur place en internat, y compris le week-end.
> ADMISSIONS : Entrées et sorties permanentes, 12 stagiaires en rééducation professionnelle.
Une semaine de pré-accueil (du lundi au jeudi, organisée en moyenne une fois par mois) est obligatoire pour l’ensemble des usagers afin de valider le projet de formation.
Au programme : présentation de l’établissement, positionnements, entretiens individuels, visites médicales, informations spécifiques aux plateaux techniques, information sur les conditions d’accès et la rémunération, entretien de restitution et synthèse.

 

> PRESENTATION : Le réentrainement est une formation dont le but est de réactiver des compétences transférables, d’initier un changement d’état, de point de vue et d’inciter la personne à se mettre en mouvement pour tendre vers une insertion socioprofessionnelle.
La formation est individualisée et personnalisée suivant les besoins de l’usager, après une période d’observation. Un parcours est alors proposé avec le soutien et l’accompagnement d’un référent.

> DEBOUCHES :
La formation de Réentraînement au travail laisse aux usagers le choix de leur projet social et/ou professionnel.
Le projet d’insertion peut être un projet construit avec des stages en entreprises, une entrée en formation, mais aussi une opportunité d’emploi.
Un suivi post-formation est proposé par la mise en place de relais, en collaboration avec nos différents partenaires.AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

> OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :
Rendre compétent l’usager dans la gestion de sa situation de handicap,
Gagner en compétences sociales,
Initier la confiance et la prise d’autonomie,
Construire un nouveau projet de vie,
Réussir une insertion professionnelle.

> CONTENU DE LA FORMATION :
Plusieurs phases :
– d’évaluation afin de définir un parcours adapté,
– de réentraînement physique et cognitif,
– d’ateliers de redynamisation personnelle et de techniques de recherche d’emploi,
– de mobilisation autour d’un projet professionnel,
– de retour à l’entreprise.

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

Ces différentes phases ont pour objectifs d’aider la personne à :
– Retrouver et renforcer l’estime d’elle-même,
– Progresser en autonomie,
– Améliorer son hygiène de vie,
– Connaître et appliquer les gestes et postures adaptées à une activité,
– Apprendre à gérer sa fatigabilité,
– Gérer au quotidien sa santé, ses loisirs, son budget, sa formation et son projet,
– Savoir accepter les conséquences de ses choix.

> DEROULEMENT :
Un parcours adapté à chaque usager : les temps qui suivent sont donnés à titre indicatif car modulables en fonction des besoins de chacun.
Durant la phase d’évaluation d’environ un mois, le stagiaire découvre l’ensemble des ateliers de développement personnel, la remise à niveau, le réentraînement, mis à sa disposition.
Ensuite, accompagné de son référent de parcours, le stagiaire fait le choix d’un atelier pédagogique de réentrainement. Deux ateliers spécifiques sont proposés, le fournil ou la reprographie, avec des mises en situation réelles de production.
Cette phase de réentraînement, d’une durée moyenne de trois mois en demi-journée, est complétée par d’autres ateliers pédagogiques et de développement personnel, des ateliers ludiques et des ateliers techniques, de l’activité physique et des sorties culturelles.
Parallèlement et selon le projet de chaque stagiaire, des ateliers de techniques de recherche d’emploi sont mobilisés pour la phase de réinsertion professionnelle. Accompagné par des chargés d’insertion, le stagiaire travaille enfin les enquêtes, la découverte de métiers, les mises en situation en entreprises, etc.

> METHODES ET MOYENS PEDAGOGIQUES PERSONNALISES :
L’ensemble du dispositif et son contenu sont négociés avec l’usager selon ses besoins et ses demandes.
Le nombre et la durée des périodes de mises en situation en entreprises sont aussi adaptables suivant le projet de l’usager.
Un suivi pluridisciplinaire est mis en place et un entretien hebdomadaire, usager/référent de parcours favorise l’émergence d’objectifs intermédiaires et l’identification d’éventuelles difficultés. Ce dispositif permet de placer l’usager au centre de son parcours et d’adapter ses activités en fonction de son évolution.
Les deux ateliers (fournil et reprographie) de réentraînement physique et cognitif disposent de deux locaux spécifiquement aménagés :
– Un fournil, avec du matériel professionnel pour produire quotidiennement du pain et des viennoiseries pour le restaurant du CREPSE.
– Un local reprographie, équipé de deux photocopieurs, d’une thermo-relieuse, d’un ordinateur, d’un massicot, qui assure la livraison de travaux commandés par l’ensemble des services du CREPSE.
Les stagiaires ont enfin accès à l’intégralité des ateliers du CREPSE pour des découvertes ou des évaluations.

> PUBLIC :
Adulte homme et femme de plus de 18 ans bénéficiant de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), orienté sur un parcours de rééducation professionnelle en Préparatoire par la MDPH ou engagé dans un dispositif de formation continue.
Cette action s’adresse à toute personne éloignée de l’emploi, en fort risque de décrochage socioprofessionnel et présentant des handicaps spécifiques ou multiples auxquels peuvent se rajouter d’autres freins : parcours scolaire difficile, manque de mobilité, situation sociale complexe, etc.

> PREREQUIS ET APTITUDES :
Aucun prérequis n’est demandé.

> STATUT DE LA PERSONNE :
Qu’il soit encore en activité professionnelle, salarié en arrêt maladie ou demandeur d’emploi, l’usager dispose du statut de stagiaire de la formation professionnelle.
Le coût de la formation est pris en charge par les organismes d’Assurance Maladie. La rémunération mensuelle du stagiaire est assurée par l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Autres financements possibles.

> MODALITES D’ADMISSION ET CONDITIONS D’INSCRIPTION :
Le stagiaire doit bénéficier d’une orientation prononcée par la MDPH et donc disposer de la notification de la décision de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) afin d’intégrer le dispositif.
Pour les autres usagers en formation continue, et donc hors Rééducation professionnelle, les conditions d’admission sont fonction du dispositif dans lequel ils s’intègrent.

> PROFILS DES INTERVENANTS :
L’équipe est constituée de formateurs techniques, spécialisés dans l’orientation professionnelle, et d’une chargée d’insertion, pour accompagner au mieux le projet des usagers.

> EVALUATION ET VALIDATION :
Le Réentraînement au travail est une formation non diplômante. Une attestation de fin de stage est délivrée en fin de parcours. Un bilan de la formation est remis à l’intéressé, ainsi qu’à la MDPH.

> SERVICES :
L’organisation de notre établissement en pôles de compétences favorise l’individualisation des parcours et offre aux  usagers un accompagnement pédagogique, administratif, médical, psychologique et social performant car pluridisciplinaire, et enfin l’accès à tous les services en fonction des besoins identifiés :
– Ateliers pédagogiques et de développement personnel ;
– Centre ressources compétences-clés ;
– Entretiens individuels
– Travaux de groupe
– Bilans réguliers
– Temps d’accompagnements vers l’insertion professionnelle
– Alternance entre formation et périodes en entreprises
– Service de documentation (formations, métiers, handicaps, marché du travail, etc.)
– Possibilité d’aménagement de poste de travail si nécessaire (plateforme ergonomique).
Un self d’une centaine de couverts est à la disposition des stagiaires pour la restauration, ainsi qu’un hébergement individuel de soixante chambres, plusieurs étant en outre équipées pour l’accueil de personnes à mobilité réduite.
Loisirs : plusieurs espaces de détente (avec accès Internet, jeux et télévision) existent. Cadre de vie reposant et arboré, à quelques minutes du centre-ville de Saint-Etienne mais également de la campagne.

Les formations professionnelles

Centre de Rééducation Professionnelle de Saint-Etienne

NIVEAU II : Personnel occupant des emplois exigeant normalement une formation de niveau égal ou supérieur à celui de la Licence ou des Ecoles d’ingénieur.

NIVEAU III : Personnel occupant des emplois exigeant normalement une formation du niveau de Brevet de Technicien Supérieur ou du Diplôme des Instituts Universitaires de Technologie, ou de Fin de Premier Cycle de l’Enseignement Supérieur.
Professionnel, du Brevet Professionnel, du Brevet de Maîtrise ou du Brevet de Technicien.

NIVEAU IV : Personnel occupant des emplois de maîtrise ou possédant une qualification d’un niveau équivalent à celui du Baccalauréat Technologique, du Baccalauréat Professionnel, du Brevet Professionnel, du Brevet de Maîtrise ou du Brevet de Technicien.

NIVEAU V : Personnel occupant des emplois exigeant normalement un niveau de formation équivalent à celui du Brevet d’Etudes Professionnelles (BEP) ou du Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP).

NIVEAU V bis : Personnel occupant des emplois supposant une formation courte d’une durée maximum d’un an conduisant notamment au certificat d’éducation professionnelle ou à toute autre attestation de même nature.

Conseiller relation client à distance

AREPSHA, association gestionnaire du CREPSE

> TITRE : Conseiller Relation Client à Distance (CRCD)
> DURÉE ET RYTHME : Formation diplômante, niveau IV, titre du ministère du Travail. Durée de 9,5 mois (soit 1320 heures sur 37 à 40 semaines), dont 16 semaines minimum en entreprises.
> HORAIRES : Du lundi 8 heures au vendredi 12 heures sauf fermetures de l’établissement. Possibilité d’hébergement et de restauration sur place en internat, y compris le week-end.
> ADMISSIONS : Entrées et sorties toutes les 9,5 mois environ, 9 stagiaires en rééducation professionnelle.
Une semaine de pré-accueil (du lundi au jeudi, organisée en moyenne une fois par mois) est obligatoire pour l’ensemble des usagers afin de valider le projet de formation.
Au programme : présentation de l’établissement, positionnements, entretiens individuels, visites médicales, informations spécifiques aux plateaux techniques, information sur les conditions d’accès et la rémunération, entretien de restitution et synthèse.

> PRESENTATION :
Un métier en plein essor, porteur d’emploi
La formation de Conseiller Relation Client à Distance permet d’acquérir toutes les compétences pour exercer dans un centre de contact client.
Interface entre l’entreprise et ses clients, le Conseiller Relation Client à Distance traite l’ensemble des contacts à distance de l’enseigne avec ses clients : par téléphone, courriers, mails, SMS, chat, etc.

> DEBOUCHES :
De nombreuses opportunités d’emplois s’offrent aux stagiaires CRCD, dans des secteurs aussi diversifiés que la banque, l’assurance, l’énergie, la grande distribution, le voyage, l’agro-alimentaire, la téléphonie, etc.
Un réel tremplin vers l’avenir
A l’issue de leur formation au CREPSE, 90% de nos stagiaires ont trouvé un poste dans le métier de la relation client à distance.

> OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :
L’objectif de la formation est d’acquérir l’ensemble des compétences qui permettent d’évoluer sereinement sur un poste dédié à la relation client à distance, quel que soit le dessein des missions confiées et le canal de communication utilisé :
– Accueillir, conseiller et assister les clients dans le cadre d’une relation commerciale
– Développer et maintenir une relation commerciale
– Assurer l’ensemble des contacts client de l’entreprise en appels entrants et sortants
Cette formation constitue un prérequis de choix pour accéder à des formations complémentaires de niveau universitaire sous forme de contrats de professionnalisation avec des entreprises.

> CONTENU DE LA FORMATION :
>>> Module 1 : Compétences transversales du métier
Communiquer efficacement à l’oral et à l’écrit en relation client à distance.
Utiliser les technologies de l’information et maîtriser les outils multicanaux, en relation client à distance.
Maintenir une démarche qualité en relation client à distance.
>>> Module 2 : Assurer des services, du conseil et de la gestion en relation client à distance
Assurer des missions d’information et de conseil
Apporter une assistance, un service, un dépannage (SAV)
Gérer des dossiers clients
Réaliser des actions de fidélisation
>>> Module 3 : Réaliser des actions commerciales en relation client à distance :
Réaliser des actions de prospection, de détection de projet et de prise de rendez vous
Vendre des produits et des services
Réaliser des prises de commande et des ventes additionnelles
Assurer le recouvrement des créances.
Chaque sous module peut être assuré indépendamment des autres dans le cadre d’action de formation continue.

> DEROULEMENT
La formation se réalise en alternant des périodes en centre et d’autres en entreprises. Les périodes en entreprises sont au nombre de deux et totalisent 9 semaines. Elles ont pour objectif la mise en œuvre en situation professionnelle des compétences acquises sur le plateau technique de formation.

> METHODES ET MOYENS PEDAGOGIQUES PERSONNALISES :
La formation peut s’effectuer en intra sur notre plateau technique CRCD. Tous les outils et les applicatifs nécessaires à la mise en œuvre d’un chantier de relation client à distance sont à la disposition des usagers.
Notre plateau comprend deux marguerites de 6 postes de travail équipés des outils de communication, pédagogiques et d’évaluation nécessaires à l’acquisition des compétences professionnelles visées par le référentiel du titre.
Nos équipements sont également conformes aux exigences techniques du référentiel de certification du titre de CRCD.
La formation peut également être dispensée en inter, y compris sur un site de production.
Il s’agit d’un parcours individualisé soutenu par un accompagnement personnalisé de l’usager durant son parcours.
Le parcours est déterminé en accord avec l’usager à l’issue d’une phase de bilan, afin de déterminer ses besoins au regard des objectifs qu’il vise.
L’accompagnement est assuré par une équipe pluridisciplinaire.
Le parcours s’effectue dans une méthodologie pédagogique d’autoformation assistée permettant à chaque usager d’être l’artisan de son parcours en bénéficiant d’un tutorat pédagogique adapté à ses besoins.

> PUBLIC :
Adulte homme et femme de plus de 18 ans bénéficiant de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), orienté sur un parcours de rééducation professionnelle  par la MDPH ou engagé dans un dispositif de formation continue.
Personne souhaitant acquérir des compétences spécifiques au métier de la relation client à distance.

> PRE-REQUIS ET APTITUDES
L’entrée en formation CRCD nécessite une expression française maîtrisée à l’écrit et à l’oral, une bonne élocution et une aisance verbale, une bonne aisance relationnelle pour travailler en équipe, un potentiel commercial, le sens du service et du client, une capacité à l’utilisation de la bureautique et des NTIC de premier niveau.

> STATUT DE LA PERSONNE :
Qu’il soit encore en activité professionnelle, salarié en arrêt maladie ou demandeur d’emploi, l’usager dispose du statut de stagiaire de la formation professionnelle.
Le coût de la formation est pris en charge par les organismes d’Assurance Maladie. La rémunération mensuelle du stagiaire est assurée par l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Autres financements possibles.

> MODALITES D’ADMISSION ET CONDITIONS D’INSCRIPTION :
Le stagiaire doit bénéficier d’une orientation prononcée par la MDPH et donc disposer de la notification de la décision de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) afin d’intégrer le dispositif.
Pour les autres usagers en formation continue, et donc hors Rééducation professionnelle, les conditions d’admission sont fonction du dispositif dans lequel ils s’intègrent.

> PROFILS DES INTERVENANTS
L’équipe est composée de formateurs techniques avec une expérience significative du secteur de la relation client à distance.
Une équipe de chargées d’insertion professionnelle accompagne les stagiaires dans leurs démarches d’insertion professionnelle, durant la totalité de leur parcours.

> EVALUATION ET VALIDATION :
La formation est validée par le titre professionnel du ministère du Travail de niveau IV : Conseiller Relation Client à Distance.
Ou par des Certificats de Compétences Professionnelles (CCP) :
CCP 1 : Assurer des services, du conseil et de la gestion en relation client à distance
CCP 2 : Réaliser des actions commerciales en relation client à distance
Un jury constitué de professionnels du métier évalue les candidats au titre au cours de mises en situation professionnelle et d’entretiens.

> SERVICES :
L’organisation de notre établissement en pôles de compétences favorise l’individualisation des parcours et offre aux  usagers un accompagnement pédagogique, administratif, médical, psychologique et social performant car pluridisciplinaire, et enfin l’accès à tous les services en fonction des besoins identifiés :
– Ateliers pédagogiques et de développement personnel ;
– Centre ressources compétences-clés ;
– Entretiens individuels
– Travaux de groupe
– Bilans réguliers
– Temps d’accompagnements vers l’insertion professionnelle
– Alternance entre formation et périodes en entreprises
– Service de documentation (formations, métiers, handicaps, marché du travail, etc.)
Possibilité d’aménagement de poste de travail si nécessaire (plateforme ergonomique).
Un self d’une centaine de couverts est à la disposition des stagiaires pour la restauration, ainsi qu’un hébergement individuel de soixante chambres, plusieurs étant en outre équipées pour l’accueil de personnes à mobilité réduite.
Loisirs : plusieurs espaces de détente (avec accès Internet, jeux et télévision) existent. Cadre de vie reposant et arboré, à quelques minutes du centre-ville de Saint-Etienne mais également de la campagne.

Agent magasinier

Centre de Rééducation Professionnelle de Saint-Etienne

> TITRE : Agent(e) Magasinier(e) (AM)
> DUREE ET RYTHME : Formation diplômante, niveau V, titre du ministère du Travail. Durée de 9 mois (soit 1301 heures), dont 3 PAE (Périodes d’Application en Entreprises) qui représentent 10 à 11 semaines.
> HORAIRES : Du lundi 8 heures au vendredi 12 heures sauf fermetures de l’établissement. Possibilité d’hébergement et de restauration sur place en internat, y compris le week-end.
> ADMISSIONS : Entrées et sorties toutes les 4 mois et demi environ, 15 stagiaires en rééducation professionnelle.
Une semaine de pré-accueil (du lundi au jeudi, organisée en moyenne une fois par mois) est obligatoire pour l’ensemble des usagers afin de valider le projet de formation.
Au programme : présentation de l’établissement, positionnements, entretiens individuels, visites médicales, informations spécifiques aux plateaux techniques, information sur les conditions d’accès et la rémunération, entretien de restitution et synthèse.

> PRESENTATION
Auparavant considérée comme un élément négligeable de la gestion d’entreprise, la logistique est aujourd’hui devenue un poste clé ayant pour objectif de rationnaliser et rentabiliser au maximum les flux de marchandises. L’agent magasinier est désormais un maillon essentiel de cette chaîne logistique.

> DEBOUCHES :
Cette formation d’agent magasinier permet d’accéder à un large éventail de métiers tels que : préparateur de commande, magasinier-livreur, magasinier cariste, magasinier-vendeur, réceptionnaire, etc. Ce sont des métiers présents dans de très nombreux secteurs d’activité.
Par ailleurs, avec une expérience de quelques années, il est possible de prétendre à des postes d’encadrement.

> OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :
La formation d’agent magasinier, mêlant apprentissages théoriques et mises en œuvre pratiques, permet d’acquérir les bases nécessaires aux exigences actuelles du métier pour s’adapter à n’importe quel type de structure, quelle que soit sa taille et son organisation.
La formation prépare à assurer toutes les tâches concernant les entrées et les sorties dans un magasin de stockage (réception, contrôle, mise en stock, prélèvement, manutention, préparation et expédition des commandes, facturation, suivi des stocks, etc.)

> CONTENU DE LA FORMATION :
Deux modules de formation correspondant chacun à un niveau d’employabilité du métier :
>>> Module 1 : Effectuer la réception de marchandises, la mise en stock et le suivi des articles.
Réceptionner et contrôler les marchandises
Valider les informations relatives à la réception et affecter des emplacements aux nouveaux produits
Ranger les articles dans le stock
Préparer et réaliser les inventaires des produits en stock
>>> Module 2 : Traiter les commandes de produits et les mettre à disposition des clients.
Renseigner les données relatives au traitement des commandes clients
Accueillir le client, identifier son besoin et établir les documents commerciaux
Prélever les articles dans le stock
Emballer la commande client en vue de sa mise à disposition avec les documents de vente et de transport

Chaque sous module peut être assuré indépendamment des autres dans le cadre d’action de formation continue.

> DEROULEMENT
La formation s’appuie sur une mise en œuvre pratique dans le magasin réel de l’établissement mais surtout sur l’application des compétences acquises en entreprise.

> METHODES ET MOYENS PEDAGOGIQUES PERSONNALISES :
Une phase de bilan initial permet à l’usager de se situer par rapport aux prérequis nécessaires et de définir, avec l’aide d’un référent de parcours, les objectifs à atteindre ainsi que les moyens à mettre en œuvre. Pour réaliser ces objectifs, le CREPSE met à disposition de l’usager une équipe pluridisciplinaire afin de définir le parcours le plus efficient possible et donc d’individualiser sa formation.
Outre le magasin réel du CREPSE (800 références produits), la formation AM dispose de 13 postes informatiques en réseau dont 3 au magasin ; un progiciel de gestion commerciale (SAGE) ; un plateau technique comprenant 4 espaces de travail (2 salles de cours, une salle informatique et un espace commun) ; un simulateur de conduite de chariot élévateur.

> PUBLIC
Adulte homme et femme de plus de 18 ans bénéficiant de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), orienté sur un parcours de rééducation professionnelle  par la MDPH ou engagé dans un dispositif de formation continue.
Personne souhaitant acquérir des compétences spécifiques au métier d’agent magasinier.

> PREREQUIS ET APTITUDES
L’entrée en formation AM nécessite un niveau de maîtrise suffisant des 4 opérations (addition, soustraction, multiplication, division), de la langue française, un bon sens de l’organisation, la capacité d’apprentissage de l’outil informatique, la capacité à travailler en autonomie, un esprit logique  et une bonne représentation spatiale et enfin des capacités relationnelles pour pouvoir communiquer entre salariés et/ou avec les clients.

> STATUT DE LA PERSONNE :
Qu’il soit encore en activité professionnelle, salarié en arrêt maladie ou demandeur d’emploi, l’usager dispose du statut de stagiaire de la formation professionnelle.
Le coût de la formation est pris en charge par les organismes d’Assurance Maladie. La rémunération mensuelle du stagiaire est assurée par l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Autres financements possibles.

> MODALITES D’ADMISSION ET CONDITIONS D’INSCRIPTION :
Le stagiaire doit bénéficier d’une orientation prononcée par la MDPH et donc disposer de la notification de la décision de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) afin d’intégrer le dispositif.
Pour les autres usagers en formation continue, et donc hors Rééducation professionnelle, les conditions d’admission sont fonction du dispositif dans lequel ils s’intègrent.

> PROFILS DES INTERVENANTS
L’équipe est composée de formateurs techniques qualifiés, experts en matière d’encadrement, d’animation d’équipe, et disposant d’une expérience significative dans le domaine du magasinage.
Une équipe de chargées d’insertion professionnelle accompagne les stagiaires dans leurs démarches d’insertion professionnelle, durant la totalité de leur parcours.

> ÉVALUATION ET VALIDATION :
La formation est validée par le titre professionnel du ministère du Travail de niveau V : Agent(e) Magasinier(e).
Ou par des Certificats de Compétences Professionnelles (CCP) :
CCP 1 : Effectuer la réception de marchandises, la mise en stock et le suivi des articles
CCP 2 : Traiter les commandes de produits et les mettre à disposition des clients
Un jury constitué de professionnels du métier évalue les candidats au titre au cours de mises en situation professionnelle et d’entretiens.

> SERVICES
L’organisation de notre établissement en pôles de compétences favorise l’individualisation des parcours et offre aux  usagers un accompagnement pédagogique, administratif, médical, psychologique et social performant car pluridisciplinaire, et enfin l’accès à tous les services en fonction des besoins identifiés :
– Ateliers pédagogiques et de développement personnel ;
– Centre ressources compétences-clés ;
– Entretiens individuels
– Travaux de groupe
– Bilans réguliers
– Temps d’accompagnements vers l’insertion professionnelle
– Alternance entre formation et périodes en entreprises
– Service de documentation (formations, métiers, handicaps, marché du travail, etc.)
– Possibilité d’aménagement de poste de travail si nécessaire (plateforme ergonomique).
Un self d’une centaine de couverts est à la disposition des stagiaires pour la restauration, ainsi qu’un hébergement individuel de soixante chambres, plusieurs étant en outre équipées pour l’accueil de personnes à mobilité réduite.
Loisirs : plusieurs espaces de détente (avec accès Internet, jeux et télévision) existent. Cadre de vie reposant et arboré, à quelques minutes du centre-ville de Saint-Étienne mais également de la campagne.

Ouvrier polyvalent d’entretien

> TITRE : Ouvrier Polyvalent d’Entretien (OPE)
> DUREE ET RYTHME : Formation qualifiante, niveau V bis, attestation de compétences. Durée de 7 mois et demi (soit 1050 heures sur 30 semaines), dont un minimum de 8 semaines en entreprises.
> HORAIRES : Du lundi 8 heures au vendredi 12 heures sauf fermetures de l’établissement. Possibilité d’hébergement et de restauration sur place en internat, y compris le week-end.
> ADMISSIONS : Entrées et sorties toutes les 3 mois et demi environ, 18 stagiaires en rééducation professionnelle.
Une semaine de pré-accueil (du lundi au jeudi, organisée en moyenne une fois par mois) est obligatoire pour l’ensemble des usagers afin de valider le projet de formation.
Au programme : présentation de l’établissement, positionnements, entretiens individuels, visites médicales, informations spécifiques aux plateaux techniques, information sur les conditions d’accès et la rémunération, entretien de restitution et synthèse.

> PRESENTATION
Un métier aux tâches variées :
Toutes  les interventions  de premier niveau sont aujourd’hui confiées à un professionnel mis à  disposition pour un ou plusieurs sites. L’ouvrier polyvalent d’entretien assure  ses interventions en respectant les normes de sécurité et les réglementations en vigueur dans l’entretien courant des bâtiments et des espaces verts. Occasionnellement, il peut compléter son activité par des travaux de nettoyage et de manutention. Il assure la maintenance préventive et curative, il est le lien avec les entreprises extérieures pour les interventions sortant de son champ de compétences. Il travaille le plus souvent seul ou en petite équipe.

> DEBOUCHES :
La formation d’Ouvrier Polyvalent d’Entretien offre de nombreux débouchés : toutes les structures  accueillant du public, qu’elles appartiennent au secteur privé ou au secteur public, peuvent faire appel aux compétences de l’ouvrier ou de l’agent d’entretien du bâtiment.
Quelques exemples : hôtels, foyers d’hébergement, restauration rapide, concessions automobile, centres de remise en forme, maisons de retraite, industrie agro-alimentaire, etc.

> OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :
La formation d’ouvrier polyvalent d’entretien, mêlant apprentissages théoriques et mises en œuvre pratiques, permet au stagiaire d’être en capacité de gérer ses interventions de manière autonome, en contact avec les clients ou usagers. Quatre domaines d’interventions techniques sont repérés comme prioritaires par les entreprises : la plomberie, l’électricité  domestique, le second œuvre bâtiment et les espaces verts. La  fonction  nécessite de plus en plus la maîtrise de l’outil informatique comme support à son activité pour la gestion du cahier de maintenance et des commandes fournisseurs, ce à quoi la formation prépare également.

> CONTENU DE LA FORMATION :
>>> Etre en capacité d’organiser une procédure de maintenance
– Répertorier  le type d’intervention à l’aide du cahier de maintenance et en assurer la mise à jour.
– Différencier les tâches prioritaires, les tâches planifiables, les tâches récurrentes, les tâches nécessitant une intervention extérieure, afin d’en assurer le suivi.
>>> Etre en capacité de préparer une intervention de maintenance
– Déterminer le matériel nécessaire
– Vérifier la disponibilité des locaux auprès du personnel
– Commander les pièces ou matériaux
Planifier l’intervention en fonction des  contraintes  spécifiques  à l’établissement
>>> Etre en capacité d’effectuer une intervention de maintenance
– Remettre  en état en respectant les normes de sécurité et la réglementation en vigueur dans l’établissement
– Procéder au changement des pièces défectueuses
– Entretenir les outils spécifiques à sa fonction
– Réaliser l’ensemble des tâches d’entretien courant en électricité et plomberie domestique, second œuvre et espaces verts.

> DÉROULEMENT :
Les temps forts de la formation :
>>> Vie collective en dehors du centre de formation (1semaine) : activités en espaces verts hors du site afin de créer un lien dynamique formateurs / formés          .
>>> Ateliers individualisés d’apprentissages de base et compétences clés : mathématiques, français, informatique, techniques de recherche d’emploi, communication, premiers gestes techniques, etc.
>>> Stages d’immersion en entreprise : Application des compétences propres à l’ouvrier d’entretien par une période active en entreprise
>>> Formation technique : un module électricité domestique, un module plomberie domestique, un module second œuvre bâtiment et un module espaces verts.

> METHODES ET MOYENS PÉDAGOGIQUES PERSONNALISES
Individualisation des parcours avec progression par objectifs
Suivi par une équipe pluridisciplinaire
Evaluations formatives suivies des remédiations appropriées
Alternance entre travail en groupe et travail individuel
Utilisation du Centre Ressources Compétences-Clés de l’établissement avec du soutien individuel et des ateliers de recherche d’emploi : CV, lettres, ciblage des entreprises, entretiens professionnels, etc.
Alternance entre formation et périodes d’application en entreprises avec suivi personnalisé. Ces stages en entreprise sont considérés comme des essais professionnels afin de valider le parcours du formé par un accès à l’emploi. L’entreprise  partenaire peut-être accompagnée pour l’établissement du profil correspondant au mieux à ses besoins.
Les regroupements au CREPSE ont alors pour objectif :
– De renforcer les acquis techniques de base
– D’adapter au mieux les compétences du formé aux besoins de l’entreprise
– D’effectuer un suivi individualisé du parcours de l’usager
Sur place, un plateau technique de 450 mètres carrés, dont une serre, est disponible avec des postes de travail individuels (établis et outils spécifiques).
La réalisation de chantiers-école est utilisée comme support d’application technique. L’ensemble des locaux du CREPSE (5600 mètres carrés) ainsi que les extérieurs représentent des chantiers pédagogiques permanents où les stagiaires peuvent appliquer leurs compétences générales en maintenance bâtiment et entretien saisonnier des espaces verts.

> PUBLIC
Adulte homme et femme de plus de 18 ans bénéficiant de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), orienté sur un parcours de rééducation professionnelle  par la MDPH ou engagé dans un dispositif de formation continue.
Personne souhaitant acquérir des compétences spécifiques au métier d’ouvrier polyvalent d’entretien.

> PRÉREQUIS ET APTITUDES :
Un ouvrier d’entretien est techniquement polyvalent, autonome dans son activité, dispose d’un bon relationnel et de bonnes qualités d’adaptation.
L’entrée en formation OPE nécessite donc des connaissances basiques en arithmétique (4 opérations usuelles), de bonnes capacités de base à la communication orale et écrite du français, des aptitudes à la lecture de symboles et schémas.
Il est important que le stagiaire sache faire preuve d’un bon raisonnement logique, d’une capacité au travail en équipe, d’une capacité au port de charges occasionnel (5 kilos minimum), d’une bonne mobilité, d’aptitudes aux travaux en hauteur bras levés et de bonnes capacités de préhension des membres supérieurs.
Autres qualités : sens du service, autonomie, capacités d’adaptation, sens de l’organisation, rigueur et respect du travail bien fait.

> STATUT DE LA PERSONNE :
Qu’il soit encore en activité professionnelle, salarié en arrêt maladie ou demandeur d’emploi, l’usager dispose du statut de stagiaire de la formation professionnelle.
Le coût de la formation est pris en charge par les organismes d’Assurance Maladie. La rémunération mensuelle du stagiaire est assurée par l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Autres financements possibles.

> MODALITÉS D’ADMISSION ET CONDITIONS D’INSCRIPTION :
Le stagiaire doit bénéficier d’une orientation prononcée par la MDPH et donc disposer de la notification de la décision de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) afin d’intégrer le dispositif.
Pour les autres usagers en formation continue, et donc hors Rééducation professionnelle, les conditions d’admission sont fonction du dispositif dans lequel ils s’intègrent.

> PROFILS DES INTERVENANTS
L’équipe est composée de formateurs qualifiés disposant d’une expérience professionnelle significative dans les domaines techniques et/ou possédant les diplômes d’une des spécialités du métier.
Une équipe de chargées d’insertion professionnelle accompagne les stagiaires dans leurs démarches d’insertion professionnelle, durant la totalité de leur parcours.

> ÉVALUATION ET VALIDATION :
La formation est validée par l’obtention d’une attestation de compétences de niveau V bis : Ouvrier Polyvalent d’Entretien (OPE)
Reprenant les acquis techniques en :
– Plomberie domestique
– Second œuvre bâtiment
– Entretien des espaces verts
– Électricité domestique
La formation comprend également la préparation à l’obtention de l’habilitation électrique BS (épreuve écrite).

> SERVICES
L’organisation de notre établissement en pôles de compétences favorise l’individualisation des parcours et offre aux  usagers un accompagnement pédagogique, administratif, médical, psychologique et social performant car pluridisciplinaire, et enfin l’accès à tous les services en fonction des besoins identifiés :
– Ateliers pédagogiques et de développement personnel ;
– Centre ressources compétences-clés ;
– Entretiens individuels
– Travaux de groupe
– Bilans réguliers
– Temps d’accompagnements vers l’insertion professionnelle
– Alternance entre formation et périodes en entreprises
– Service de documentation (formations, métiers, handicaps, marché du travail, etc.)
– Possibilité d’aménagement de poste de travail si nécessaire (plateforme ergonomique).
Un self d’une centaine de couverts est à la disposition des stagiaires pour la restauration, ainsi qu’un hébergement individuel de soixante chambres, plusieurs étant en outre équipées pour l’accueil de personnes à mobilité réduite.
Loisirs : plusieurs espaces de détente (avec accès Internet, jeux et télévision) existent. Cadre de vie reposant et arboré, à quelques minutes du centre-ville de Saint-Etienne mais également de la campagne.